NBA – Les 4 facettes cachées de Damian Lillard

Bruce Ely / Trail Blazers

Le site américain The Athletic s’est attardé sur le cas de Damian Lillard. Pour mieux comprendre comment il en est arrivé là, il suffit d’écouter ses anciens partenaires et coachs de sa jeunesse qui délivrent quelques anecdotes incroyables.

Publicité

1. Son acharnement au travail

D’abord, c’est bien connu, Damian Lillard est un énorme bosseur. Déjà à l’époque où il évoluait avec les Weber State Wildcats, il était le joueur qui restait le plus de temps à s’entraîner. Son ancien coéquipier, Kyle Bullinger disait même :

Je ne sais pas si j’ai déjà vu quelqu’un passer autant de temps à l’entraînement

Dame passait d’ailleurs tellement de temps à jouer que son coach Randy Rahe a dû, une fois, lui interdire de venir pendant plusieurs jours afin qu’il puisse prendre du repos. Mais bien entendu, Lillard trouvait toujours le moyen d’aller s’entraîner ailleurs.

Publicité

2. Sa radinerie

Autre facette beaucoup plus méconnue du meneur des Blazers, il fait très attention à son argent. Toujours selon ses potes de l’époque, il était même le plus radin du groupe. Il lui est arrivé d’avoir cassé une fenêtre de sa voiture pour ne pas payer les réparations et faire marcher les assurances.

Et ce geste de radinerie lui a finalement plutôt bien servi. Une fois, alors qu’il n’avait pas réussi à enlever la glace de son pare-brise, Dame conduisait jusqu’à la salle d’entraînement la tête dépassant de la fenêtre cassée, pour voir la route.

Publicité

3. Son addiction à NBA 2K

Lillard est un vrai fan de NBA 2K. Ses anciens coéquipiers racontent qu’il passait des heures entières à jouer au mode « My Player » car il estimait qu’il y avait un vrai rapport à la réalité, dans le sens où il se voyait progresser de la même manière qu’en vrai.

Qu’importe le fait que ce soit un jeu-vidéo, il prévoyait tout pour son joueur comme dans sa propre vie quotidienne : des entraînements sans arrêt et une hygiène de vie irréprochable.

Publicité

4. Son rejet de l’alcool

Enfin, dans la lignée de l’éthique du bon sportif, Lillard ne boit pas d’alcool. Byron Fulton, un de ses coéquipiers à Weber State, explique qu’il a souvent essayé de faire boire toute sorte d’alcool à Dame mais qu’il a toujours refusé, disant qu’il n’avait pas besoin de ça pour s’amuser.

Il préférait éviter les soirées et répétait d’ailleurs sans cesse, tel un garçon bien obstiné :

Je n’aime pas les fêtes et ce genre de choses. J’essaye juste d’aller en NBA

Bonus : L’agalmatorémaphobie, sa surprenante phobie depuis 2011

Faisant partie des meilleurs meneurs de la ligue actuelle, Damian Lillard s’est forgé un caractère depuis son adolescence qui le place parmi les plus professionnels en NBA. Le succès passe avant tout par le travail.

Damian Lillard NBA 24/24 Portland Trail Blazers Pourquoi... ?

Les dernières actualités