Cette saison, Bucks et Raptors se retrouvent au sommet de la conférence Est. Et les cinq majeurs de chaque équipe ont une particularité très surprenante.


Après le buzzer-beater historique de Kawhi Leonard, les Raptors ont réussi à se hisser en finale de conférence pour la deuxième fois de l’histoire de la franchise. Toronto retrouvera ainsi Milwaukee pour la première finale de l’ère post-LeBron à l’Est, avec à la clé un billet pour atteindre les finales NBA.

Le duel s’annonce passionnant avec une opposition monstrueuse entre Kawhi Leonard et Giannis Antetokounmpo, des lieutenants de qualité dans les deux camps, deux équipes performantes des deux côtés du terrain : bref, une joute de playoffs comme on les aime… mais avec une particularité très surprenante.

En effet, parmi les cinq majeurs des deux équipes, seul un joueur a été drafté dans le top 14 de sa draft, c’est-à-dire parmi les choix de loterie (les plus prisés par les franchises). La statistique parait folle tant les deux effectifs frisent l’excellence sur le parquet, mais les faits sont avérés.

Du côté des Raptors, aucun joueur du cinq de départ n’a été sélectionné parmi les 14 premiers. Le franchise player, Kawhi Leonard, a été drafté en 15e position par les Pacers en 2011 avant d’être transféré aux Spurs. Kyle Lowry et Pascal Siakam ont tout deux été sélectionnés en fond de premier tour, respectivement 24e en 2006 et 27e en 2016.

À lire également : Kobe donne un surnom très flatteur à Giannis

Pour trouver les noms de Marc Gasol et Danny Green, il faut même aller piocher dans les bas-fonds. 48e position de la cuvée 2007 pour le pivot espagnol et 46e en 2009 pour le sniper. Du côté des Bucks, on retrouve aussi une belle troupe d’underdogs à commencer par Giannis Antetokounmpo sélectionne en 15e position en 2013 par Milwaukee.

La star grecque est suivi par Eric Bledsoe drafté en 2010 à la 18e position et Nikola Mirotic, 23e choix de la draft 2011 et débarqué en 2014 dans la grande ligue américaine. Un seul starter des Bucks, le fidèle lieutenant de Giannis, Khris Middleton a été drafté lors du second tour : 39e en 2012.

Le seul joueur drafté parmi les lottery picks lors de cette finale, vous l’aurez deviné, est donc Brook Lopez. Le pivot n’est pas la grande star de la série, mais c’est bien lui qui a été sélectionné le plus haut avec une 10e position en 2008.

Cette finale de conférence montre encore une fois que les positions de joueurs à la draft ne déterminent pas forcément leur destinée et leur carrière. Un espoir pour les underdogs de la cuvée à venir, et également un gage de prudence pour la hype grandissante autour d’un certain Zion Williamson.

Mais aussi : Les probabilités de la Lottery pour chaque équipe