Tête brûlée malgré tout attachante, Kevin Porter Jr a un énorme potentiel. Alors qu’il sera sélectionné au premier tour de la Draft dans un peu moins de 10 jours, il a évoqué un terrible moment pour lui.

Kevin Porter Jr, un nom qui interpelle. Pas pour son talent. Le talent, l’arrière de 19 ans en a à revendre, et voilà bien longtemps qu’on sait qu’il est capable de briller dans à peu près toutes les opportunités qui se présentent à lui.

Niveau comportement, en revanche, ça coince. Celui qui est annoncé dans le top 20 de la Draft se traîne une réputation de tête brûlée, et sa suspension par sa propre université d’USC durant la saison NCAA pour problèmes comportementaux n’a rien arrangé.


Des soucis d’attitude qui émanent peut-être d’une enfance chaotique, marquée par un drame : l’assassinat de son père lors d’une dispute dans un bar alors que KPJ était âgé de 4 ans. C’est en son hommage qu’il porte ce numéro 4, comme il l’a révélé à Bleacher Report :

Je voulais porter un numéro qui avait une vraie signification pour moi. Je me suis dit : « Qu’est-ce qui peut réellement me coller à la peau et signifier quelque chose à mes yeux ? » Et c’était ce numéro. Pour mon père.

Lire aussi | La surprenante interview de Zion Williamson

De ce père, Porter Jr ne se souvient pas de grand chose. D’une anecdote légère lors d’un grand barbecue familial, où celui qui était aussi son meilleur ami avait décidé de prendre la camionnette et de faire des tours dans la boue pour amuser la galerie… avant que le camion ne se coince.

Surtout, le futur joueur NBA n’a pas oublié les moments passés sur le porche de la maison, à jouer au basket. Le père de KPJ était en effet un grand sportif, et il a mis une balle orange dans les mains de son rejeton dès le plus jeune âge, lui distillant de précieux conseils. « Il ne l’a plus jamais lâchée », complète sa mère.


C’est pour honorer ce père qu’il n’a presque pas eu le temps de connaître que Porter Jr s’est attelé à percer dans le basket, et le numéro 4 qu’il arborera très certainement la saison prochaine en NBA est là pour le rappeler.

Et avec le talent qui est le sien, KPJ a de quoi rendre son père très fier de là où il est.

Dernières news | Trades-signatures | Buzz du jour | Franchises | Joueurs