Véritable phénomène, Zion Williamson attire les regards du monde entier depuis son éclosion en NCAA. Mais derrière ses dunks mémorables, son imposante carcasse et sa première place à la draft, le connaissez-vous vraiment ? On vous propose de vérifier ça en 5 anecdotes.


1. Il a fait exploser le test de détente de Duke

Monstre physique s’il en est, Zion Williamson a fait comprendre à Duke qu’il était différent avant même son arrivée. Lors du test de détente verticale, il a tout simplement sauté plus haut que la mesure maximale de la machine. Le staff a alors dû prendre les choses en main en rajoutant des poids au sol pour que le résultat puisse être comptabilisé. Zion a alors réitéré son saut, dépassant les 40 pieds (un mètre !)


2. Il est issu d’une famille d’athlètes

Avec son double-mètre sous la toise et ses 130 kilos à 18 ans à peine, Zion Williamson est d’ores et déjà l’un des athlètes les plus impressionnants physiquement. Il faut dire que le prodige ne vient pas tout à fait d’une famille comme les autres. Son père, Lateef Williamson, a joué au foot universitaire à l’université de Livingstone après avoir été initialement recruté par NC State. C’est à Livingstone qu’il a rencontré Sharonda Sampson, mère de Zion, coureuse de fond. Elle a d’ailleurs entraîné son rejeton jusqu’au collège.


3. Il a été adoubé par Drake à 16 ans

Vous faisiez quoi vous, au collège ? Zion Williamson, lui, cassait déjà des arceaux, et était représenté par l’une des plus grandes stars du monde en la personne de Drake. Le rappeur canadien est connu pour porter toutes sortes de maillots de basket, mais porter un maillot de high school alors même que le joueur est encore en high school, c’est du jamais vu. Un signe qui ne trompe pas ?


4. Le FBI aurait pu compromettre sa carrière

L’affaire a rapidement été étouffée, mais le nom de Zion Williamson revenait bien avec insistance dans la fameuse affaire de corruption qui a secoué la NCAA il y a quelques mois. Le beau-père du futur joueur NBA a notamment été enregistré en train de demander de l’argent, un logement et un travail pour envoyer Zion à Kansas City. Pas de quoi affoler la jeune pépite cependant :

Honnêtement, je n’ai pas prêté attention à tout ça. Tu n’as qu’une seule chance de vivre l’expérience université et je veux en profiter à fond

5. Il aurait pu choisir le foot US

Comme un certain LeBron James, Zion Williamson aurait pu laisser la balle orange de côté et utiliser son impressionnant gabarit pour faire carrière dans le football américain, suivant ainsi les traces de son père. En 2016, un des coachs des Tigers de LSU a tenté de recruter Zion. Son raisonnement ? Il se tient :

Je me suis dit : « Hé, pourquoi pas ? C’est sûrement un des meilleurs tight ends à ne jamais avoir vécu. Le coach m’a dit de recruter les meilleurs athlètes du pays, c’est ce que j’ai essayé de faire »

Malheureusement pour LSU, et heureusement pour nous fans de basket, le cœur de Zion appartient bien à la balle orange. Et même malgré cette incroyable passe de 70 à 80 yards.

Envie de lire les autres numéros des « 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas » ? Ça se passe ci-dessous :

Marinne Johannès (WNBA)Anthony DavisR.J BarrettKyrie IrvingTacko FallKawhi LeonardLou WilliamsJames HardenJa MorantBoban MarjanovicStephen CurryZion WilliamsonLuka DoncicHakeem OlajuwonGiannis AntetokounmpoMetta World PeaceJoel EmbiidRussell WestbrookDerrick RoseKevin DurantLeBron JamesJimmy ButlerYao MingLatrell SprewellLance StephensonJ.R. SmithKobe BryantBen SimmonsDeMarcus CousinsDonovan MitchellJaVale McGeeAdrian Wojnarowski