Tradé direction le Thunder, Chris Paul mène un autre combat durant l’été. Le meneur cherche à sensibiliser les jeunes contre un fléau, qu’il a pu remarquer au fil des saisons dans différents vestiaires.

Pendant que les fans sont occupés à parler du trade de Chris Paul direction le Thunder contre Russell Westbrook, le meneur préfère se préoccuper de choses plus importantes pour le moment : l’argent.

C’est un domaine que connaît bien CP3 alors qu’il touchera environ 124 millions de dollars durant les trois saisons à venir. Mais pour lui, il s’agit aujourd’hui de sensibiliser les jeunes à ce sujet. Car s’il y a bien une chose qu’il a remarqué au fil des années, c’est que l’argent est tabou dans un vestiaire.


Je viens de finir ma 14ème saison en NBA, et je suis dans la ligue depuis assez longtemps pour savoir que nous les joueurs, on parle de tout dans un vestiaire, sauf des finances, de l’argent. Personne ne veut parler de ça, car c’est assez inconfortable.

Eh pourtant, le sujet est important. De nombreux rookies débarquent chaque année dans la ligue et se retrouvent avec un compte en banque garni du jour au lendemain. Sauf que dans l’univers impitoyable de la ligue – et non de Dallas, il est facile de tout perdre aussi rapidement.

Lire aussi | Un avenir pour Tacko Fall au sein de la ligue ?

J’ai entendu tellement d’histoires. C’est pour cela que je veux en parler aux gens, car ça arrive. C’est une carrière courte et il faut la maximiser à fond. Il y a un programme pour les rookies afin de les aider. Mais quand tu arrives en NBA à 18 ans, tu penses seulement au basket. Tu ne sais pas ce qu’est une assurance santé.

Je n’ai jamais compris comment on pouvait perdre autant d’argent aussi vite. Mais une fois bien ancré dans le milieu, j’ai enfin compris.

Ce scénario, Joe Smith, premier choix de la draft de 1995, le connaît bien. Un mode de vie effréné, un mauvais divorce et quelques erreurs d’appréciation et voilà qu’il est passé de 60 millions de dollars à 3000 en quelque temps.


Pour Smith, il s’agit aussi d’aider les jeunes désormais :

J’aimerais parler à quelques-uns. Parler à des rookies et leur dire ce qui peut arriver. Pas juste durant leur carrière, mais aussi après. Car on ne parle pas beaucoup de ça. On discute du contrat, du prochain contrat, et du contrat encore après, mais l’on ne parle pas de ce qui vient après une carrière.

Pour éviter la banqueroute, les rookies peuvent compter sur l’aide de la ligue et de Chris Paul. Quand on voit son contrat actuel, on peut lui faire confiance.

Dernières news | Trades-signatures | Buzz du jour | Franchises | Joueurs