NCAA/NBA – Shareef O’Neal a deux nouveaux surnoms, dont un donné par Shaq

0

Rescapé d’une grave pathologie au cœur, Shareer O’Neal est maintenant déterminé à faire sa marque en NCAA. Et il a déjà 2 surnoms lourds de sens.

Après avoir frôlé le pire il y a quelques mois pour un grave soucis de santé au cœur, Shareef O’Neal est enfin prêt à impressionner sur les parquets de NCAA. Le joueur de 19 ans va connaître sa première saison à la fac dans les rangs d’UCLA, et il espère faire forte impression.

A sa sortie du lycée, Shareef était un prospect 4 étoiles, intéressant sur le papier mais tout de même loin des joueurs les plus prometteurs du pays.

Quoiqu’il en soit, le fils de Shaq n’oubliera jamais l’épisode qu’il a connu, et il va l’immortaliser à travers deux surnoms. Le premier, c’est lui qui en a eu l’idée : Zipper Boy. L’idée est inspirée d’une « zipper scar », une cicatrice en forme de fermeture éclair après de lourdes opérations, comme celles qu’il a subi au cœur. Il a expliqué à Bleacher Report :

J’ai appris ce qu’était une zipper scar, et mon père était Superman. Je voulais créer un [autre]super-héros, tirer du positif d’une situation négative. Donc Zipper Boy.


Lire aussi | Bronny James embrase un gymnase avec un dunk… raté

Habituez-vous donc à entendre parler de Zipper Boy, puisque Shareef semble très attaché à ce surnom. Mais son père a tenu à lui transmettre un autre surnom, dont il était autrefois affublé : Superman.

Mon père m’a dit de prendre le surnom de Superman. J’ai réfléchi, et je ne voulais pas le prendre. Pour lui, ça avait l’air très important. Je lui ai demandé pourquoi et il m’a dit : « Moi, je n’ai pas survécu à une opération du cœur. Je n’ai pas vécu ce que tu as vécu à 19 ans. Je ne pense pas que je m’en serais sorti. Tu es fort, personne ne peut t’arrêter. Avec ton nouveau cœur, tu seras le meilleur. Donc tu prends le surnom de Superman ».

J’ai hésité, et j’ai accepté. Je ne veux pas dire que je suis le nouveau Superman, je suis plutôt Superman 2.0. Le Superman original restera mon père.


Avec le soutien de son père, un état de santé enfin au beau fixe et la promesse d’un avenir radieux, on a hâte de voir Shareef O’Neal faire ses gammes pour les Bruins à compter de la reprise de la saison NCAA.

Zipper Boy, Superman 2.0, appelez-le comme vous voulez, Shareef est prêt à kiffer. Et il l’a bien mérité.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs

Dernières news NCAA NBA Shaquille O'Neal
Partager.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.