Quelques jours après l’instauration par la NCAA de règles visant clairement à réduire son influence, Rich Paul a réagi via une lettre exclusive à The Athletic. En voici la traduction intégrale.

« La semaine dernière, la NCAA a ajouté de nouveaux critères pour les agents qui veulent travailler avec des « étudiants-athlètes ». Ils doivent désormais passer un test, avoir 3 ans d’expérience, et avoir validé leur diplôme universitaire. Les médias appellent ça la « Rich Paul Rule » mais, bien que ce soit incroyablement flatteur, ce n’est pas vrai. Ça n’a aucun impact sur moi ou le business de Klutch Sports Group. En revanche, ça a un impact significatif sur les gens comme moi, et la NCAA devrait être mise en cause pour ça.

Pour être honnête, je ne sais pas si la NCAA a adopté cette nouvelle règle spécifiquement à cause de mon travail avec Darius Bazley, comme certains pensent, ou si c’est parce qu’ils savent qu’il y a de plus en plus de gens comme moi qui se battent pour leur chance et qui font vaciller ce système dépassé.

Les douloureuses conséquences de cette décision concerneront ceux qui essaient de percer. Les exécutifs de la NCAA empêchent une nouvelle fois des jeunes gens de milieux moins prestigieux, et souvent des gens de couleur, de travailler dans un système qu’ils continuent de contrôler. Dans ce cas précis, les gens tenus à l’écart sont des jeunes qui aspirent à être agents et travailler en NBA et qui n’ont pas les ressources, l’opportunité ou le désir de faire un cursus de 4 ans à l’université.


Je soutiens le fait d’avoir 3 ans d’expérience avant de représenter un jeune qui teste le marché. Je peux même comprendre le fait de passer un test. Mais obliger à avoir un diplôme de 4 ans n’accomplit qu’une seule chose : exclure systématiquement ceux qui viennent d’un monde où l’université est irréaliste. Quelqu’un croit-il vraiment qu’un diplôme universitaire de 4 ans est ce qui sépare une personne éthique d’un charlatan ?

Soyons aussi clairs sur le fait que dès lors que la NCAA réclame un diplôme universitaire pour des jeunes athlètes, ce n’est plus qu’une question de temps avant que cette idée soit acceptée, et appliquée plus largement. Nous savons tous comment ça fonctionne. Une politique injuste est d’abord introduite progressivement pour que les gens l’acceptent car elle affecte seulement un petit groupe. Puis cette politique injuste évolue silencieusement vers une politique institutionnelle. Je ne sais pas quel est le terme exact pour ça car je n’ai pas fini mon cursus universitaire, mais je le sais quand je le vois.

Lire aussi | La NCAA répond aux critiques sur l’affaire Rich Paul

Il y a certainement d’autres moyens d’atteindre ce but sans tenir des gens à l’écart du système. Pourquoi ne pas faire un partenariat [entre la NCAA et les universités] sur un programme d’un an pour les agents qui ne collent pas à leurs demandes mais qui veulent apprendre le business ? Ou bien travailler avec des agents déjà établis pour aider ces jeunes qui veulent percer ?

Il y a une autre raison pratique qui ne fait pas sens. Respectueusement, comment est-ce que passer 4 ans à étudier le marketing du sport dans une salle de classe fait de vous quelqu’un de plus qualifié pour représenter un gamin que travailler à Klutch Sports Group ou pour un front office NBA – ou un autre business d’ailleurs ? Tout ce que cela va faire, c’est exclure des agents dont l’expérience de vie les aide à comprendre au mieux les besoins de beaucoup de ces joueurs.

Les barrières d’entrée pour être le prochain Rich Paul sont déjà assez hautes comme ça. Quand je retourne dans des quartiers de Cleveland d’où je suis originaire, de jeunes enfants noirs me disent qu’ils voient ma carrière comme un autre chemin pour eux au milieu de leur cadre de vie troublé. Ils veulent grandir et faire ce que je fais. Ça m’inspire. Si la NCAA est investie à la fois dans le fait d’aider les jeunes à avoir l’éducation qu’ils veulent et dans le fait de soutenir les étudiants-athlètes, comme ils le prétendent, alors on est sur la même ligne.


Quelque soit le résultat, ce sur quoi je suis concentré, c’est aider ces apprentis-agents et les joueurs à comprendre le meilleur chemin pour eux afin qu’ils puissent gagner leur vie et avoir des opportunités comme moi. Espérons que la NCAA aidera à modeler un système qui permettra également ça.

Mais quoique fasse la NCAA, je veux que les jeunes hommes et femmes, indépendamment de leur couleur ou leur milieu, sachent que ça ne doit pas les décourager de vouloir être dans cette profession. Continuez de viser la grandeur [strive for greatness, slogan de LeBron James, ndlr], le marathon de la vie continue. #MoreThanAnAgent »

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs