NCAA/NBA – La ligue répond aux critiques suite à sa règle « anti-Rich Paul »

0

Critiquée pour avoir mis en place une règle qui s’apparente à un subterfuge pour contrer l’influence de Rich Paul, la NCAA a publié un communiqué pour expliquer la mise en place de ces nouveaux critères.

Il s’agit d’un des grands débats de ces derniers jours dans le paysage médiatique du basket américain. La NCAA a fait parler d’elle en mettant en place de nouvelles règles concernant la qualification des agents qui représentent des jeunes joueurs prêts à tenter leur chance à la Draft.

Parmi les gros changements à noter, il faudra désormais posséder une licence, une certification officielle par la NBA depuis au moins 3 ans ainsi que passer un entretien individuel en novembre à Indianapolis. Actuellement, Rich Paul ne possède pas de licence.

La NCAA semblait avoir été vexée par certains agissements de l’agent, notamment quand il a commencé à représenter Darius Bazley, prospect sortant du lycée qui s’est directement présenté à la Draft 2019 sans passer par la case NCAA. Bazley a été choisi en 23ème position et évoluera au Thunder l’année prochaine.

Cette règlementation vise donc assez clairement à réduire l’influence de Rich Paul vis-à-vis des jeunes joueurs pressés de rejoindre la grande Ligue. Evidemment, tout ça est prévu dans l’objectif de voir les lycéens talentueux rejoindre le championnat NCAA avant d’aller trop tôt en NBA afin de favoriser leur développement.

Lire aussi | Le recrutement de Kawhi Leonard en NCAA était lui aussi un casse-tête !

Au vu des nombreuses réactions provoquées par la mise en place de ces règles et notamment celle de LeBron James, la NCAA a décidé de publier rapidement un communiqué dans lequel elle explique en détails la raison de ces nouveaux critères.

Bien que certains puissent réussir et aient réussi sans diplôme universitaire, la NCAA, en tant qu’organisme d’enseignement supérieur, valorise l’éducation universitaire et continue de souligner l’importance de l’obtention d’un diplôme. Nous avons été guidés par les recommandations de la Commission du « College Basketball » – qui s’est entretenue avec la communauté des agents et des conseillers – [et avons décidé]que le processus de certification de la NCAA devrait être plus rigoureux que les processus actuels.

C’est dans cette optique que nous avons comparé nos nouvelles règles aux exigences d’autres organismes qui certifient les agents, comme la NBPA, qui exige également que les agents détiennent un baccalauréat. Bien qu’elles soient différentes et distinctes, nos règles prises dans leur ensemble, c’est-à-dire la façon dont elles sont censées être examinées, offrent à nos étudiants-athlètes l’occasion de recevoir d’excellents conseils de professionnels compétents sur le cheminement universitaire ou professionnel qu’ils choisissent.

12 000€ de cadeaux à gagner sur l'appli Parlons Basket

Clairement, la NCAA ne compte pas se mettre LeBron James à dos et préfère mettre les choses au clair directement. Mais cela devrait néanmoins empêcher Rich Paul de refaire le même coup qu’avec Darius Bazley.

Pourtant, même s’il ne possède pas de licence, l’agent gère quand même les intérêts d’Eric Bledsoe, Draymond Green, Ben Simmons, LeBron James ou encore Anthony Davis. Comme quoi ne pas avoir une qualification égale à certains autres agents n’influence pas tellement le choix des joueurs, tant qu’ils se sentent bien représentés.

Une clarification de la NCAA était nécessaire au vu des proportions qu’étaient en train de prendre l’histoire. Mais l’influence de Rich Paul devrait quand même être réduite auprès des jeunes joueurs à partir de maintenant. Et ça ne passe pas du tout en NBA.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.