NBA – Le message atypique de Michael Jordan pour la retraite de Larry Bird

0

Le 18 août 1992, après une médaille d’or aux JO de Barcelone, Larry Bird annonçait qu’il raccrochait définitivement les sneakers. Parmi la pluie d’hommages pour l’un des plus grands joueurs de l’histoire, un certain Michael Jordan dans un style bien à lui.

Michael Jordan et Larry Bird, c’est avant tout beaucoup de respect. Après tout, ce n’est pas pour rien qu’un jour, lorsqu’un journaliste demandait à MJ qui il choisirait pour prendre un tir de la gagne à part lui-même, His Airness, sans même laisser la question aller à son terme, répondait sans hésiter : « Larry Bird ».

Jordan est arrivé dans la ligue à l’époque où Larry Legend était au sommet de son art, et si les deux hommes n’ont jamais pu s’affronter en étant chacun dans leur prime, ils ont croisé le fer à de nombreuses reprises dans la conférence Est.

L’affrontement le plus célèbre reste évidemment ce soir de playoffs 1986, quand, malgré la défaite, Michael Jordan marquait 63 points dans l’antre du Boston Garden, record en post-season toujours d’actualité à ce jour. Après la partie, Bird lâchait quelques mots pour l’éternité : « C’était Dieu déguisé en Michael Jordan ».

Coéquipiers lors de l’épopée de la Dream Team 1992, Jordan et Bird (à qui MJ avait laissé le co-capitanat avec Magic Johnson en signe de respect) partagent ce goût du trash-talking, du leadership, du clutch, de la work ethic et d’une volonté indélébile de victoire.

Lire aussi | Comment les Lakers de Magic tentaient de truquer leurs matchs face aux Bulls de MJ

Alors quand Jordan a eu vent de la retraite de Bird, il a forcément rendu hommage à la légende… sans oublier tous les supplices que Larry Legend et ses Celtics lui avaient fait subir durant ses premières années dans la ligue :

Larry, il paraît que tu prends ta retraite. Dieu merci. J’en suis ravi. J’en peux plus de voir ta tête. Tu m’as donné beaucoup de mauvais souvenirs. J’ai aimé ça, et je te souhaite beaucoup de chance pour la suite. Je pense que tu as eu une grande et magnifique carrière. Tu as ruiné beaucoup de mes bons matchs contre les Boston Celtics.

Outre la série de playoffs de 1986, sweepée 3-0 par les hommes en vert, et une autre en 1987, sweepée 3-0 également, Bird et Jordan se sont croisés à 28 reprises en saison régulière. Le bilan ? 17 victoires pour les Celtics, et seulement 11 pour les Bulls. Au total, c’est donc 23 victoires en 34 matchs pour Larry Legend.

Notez par ailleurs que les deux hommes élevaient leur niveau de jeu l’un contre l’autre, comme le démontrent leurs moyennes respectives durant ces confrontations : 33.5 points, 6 rebonds et 6 passes pour Jordan, et 27 points, 8.5 rebonds et 6.5 passes pour Bird.

Fort logiquement, Jordan n’a pas été fâché de voir le numéro 33 des Celtics mettre un terme à sa carrière en cet été 1992. Mais le respect, lui, est demeuré éternel.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.