En plein playoffs 2014, les Clippers ont pensé à boycotter un match de playoffs suite aux propos racistes de Donald Sterling. Les Warriors, alors adversaires des Californiens, étaient prêts à suivre le mouvement.

Nous sommes en avril 2014, le 25 précisément, et la NBA ne se doute pas encore de ce qui va arriver. Les Warriors et les Clippers s’affrontent dans un peu plus de 24 heures pour le match 4 de leur série de playoffs. Mais les événements vont radicalement changer.

Au beau matin, TMZ sort un enregistrement d’un homme, reconnu comme étant Donald Sterling, alors propriétaire des Clippers, qui tient des propos racistes.

La réaction des joueurs des Clippers ne s’est pas faite attendre. Le soir même, moins de 24 heures désormais avant la rencontre face aux Warriors, une réunion a lieu dans le vestiaire. Les propos de Sterling ne passent évidemment pas et de grandes personnalités, comme LeBron James, Magic Johnson ou encore Chris Paul, s’emparent de l’affaire.

Les joueurs des Clips, eux, voulaient manifestement faire un geste très fort pour montrer leur mécontentement.

Lire aussi | La stratégie du Thunder pour Chris Paul

Alors que le match 4 des playoffs contre Golden State avait lieu le lendemain, Ramona Shelburne, sur ESPN, explique que les Clippers voulaient boycotter la rencontre. Mais pas tout seul, puisque les Warriors souhaitaient suivre la marche :

J’ai eu cette sensation à ce moment-là, mais je ne savais pas si les Warriors étaient vraiment avec eux. Mais Jermaine O’Neal, Steph Curry, Andre Iguodala s’étaient dit que si les Clippers allaient boycotter ce match, les Warriors feraient de même. Ils auraient aussi quitté le terrain.

Mais après ça, personne ne sait ce qu’il serait arrivé.


Au final, tout le monde a joué la rencontre. Les Dubs ont remporté ce Game 4, mais ce sont bien les Californiens qui ont gagné la série.

Donald Sterling a récolté lui une amende maximale une semaine après de 2.5 millions de dollars et a été forcé à vendre les Clippers. Adam Silver imprégnait alors sa patte en tant que commissionner de la ligue. Mais il faut dire que quand Barack Obama, alors Président, s’en mêle et le demande aussi, il n’y a plus trop le choix. La suite de l’histoire, vous la connaissez. Après des semaines de rumeurs, les Clipps seront vendus à Steve Ballmer un mois plus tard, fin mai.

Une sombre histoire qui a permis aux Clippers de bâtir une franchise saine, et qui rêve aujourd’hui de titre avec Kawhi Leonard et Paul George.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs