Mondiaux – Team USA battue, à quand remontait leur dernière défaite ?

0

Vous rappelez-vous de la dernière défaite d’une Team USA composée de joueurs NBA avant celle de la nuit dernière face à l’Australie ? Si la réponse est non, ne vous inquiétez pas, c’est normal, tant elle commence à dater. 13 longues années que les Américains n’avaient pas connu le goût de la défaite.

Publicité

Si ce n’était qu’un simple match de préparation, la victoire de l’Australie contre les Etats-Unis est un authentique exploit.

Emmenés par un Patty Mills des grands soirs (30 points) et un Joe Ingles précieux en fin de match, les Boomers se sont imposés d’une courte tête (98-94) face aux Américains à Melbourne, dans une salle pleine à craquer (52.000 personnes).

Ce revers marque la première défaite pour une Team USA composée d’un roster NBA depuis bien longtemps : 13 ans et 78 matchs, pour être tout à fait exact. En effet, la dernière défaite de la sélection américaine toutes compétitions confondues avec un roster NBA date de la Coupe du monde 2006, qui se déroulait au Japon.

A la reconquête d’un titre qu’ils n’avaient plus remporté depuis 12 ans (en 1994 au Canada, triomphant de la Russie en finale), les USA s’étaient présentés, en 2006, avec un jeune groupe composé notamment de LeBron James (21 ans), Dwyane Wade (22 ans), Chris Paul (21 ans), Carmelo Anthony (22 ans) ou encore Chris Bosh (22 ans).

Lire aussi | Un nouveau blessé chez Team USA

Après que les Etats-Unis aient tranquillement disposé de l’Australie en 8ème de finale puis de l’Allemagne en quart, il ne restait plus que la Grèce pour leur faire barrage sur le chemin de la finale. Une équipe de Grèce talentueuse avec des joueurs qui se connaissent tous bien.

Les Etats-Unis, emmenés par leur armada de jeunes stars, étaient cependant largement favoris, et on ne voyait pas comment les Grecs pouvaient résister à l’ogre américain. Et pourtant, grâce à un collectif très solide et emmené par Vassilis Spanoulis (22 points), Michalis Kakiouzis (15 points) et Theodoros Papaloukas (12 passes), la Grèce va réaliser l’impensable en faisant tomber Team USA. Une nouvelle désillusion pour les Etats-Unis en Coupe du Monde.

Publicité

La Grèce pensait alors fait le plus dur, et abordait la finale en confiance. En face, ce sont des Espagnols sur-motivés qui se sont alors présentés face aux Grecs, eux qui s’étaient débarrassés d’Argentins accrocheurs au terme d’un match épique en demi-finale. De quoi donner une finale alléchante et plus ouverte que jamais.

La finale sera cependant à sens unique. L’Espagne, pourtant privée de son leader Paul Gasol, ne va faire qu’une bouchée de la Grèce, sans doute fatiguée de l’exploit qu’elle a réalisé face à Team USA. Le score est sans appel : 70 à 47 pour des Espagnols qui remportent là leur seul et unique titre de champion du monde à ce jour.

De quoi bien se rendre compte de l’exploit qu’a réalisé l’Australie en faisant tomber Team USA. La réaction des Américains est attendue, et on pourrait bien assister à une nouvelle série record… Ou a une nouvelle désilusion en Coupe du monde. La réponse est désormais entre les mains des joueurs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.