L’équipe de France termine la première phase avec un bilan parfait de trois victoires en autant de rencontre. De bon augure avant d’affronter l’Australie et la Lituanie au prochain tour.


C’est fait. Les hommes de Vincent Collet finissent brillamment la première phase par une victoire contre le République-Dominicaine (90-56). Très vite, nos bleus se sont mis à l’abri. Un 10-0 en moins de cinq minutes pour commencer le match grâce à un collectif en place et une belle réussite au tir. Le jeu physique de nos adversaires ne perturbe pas les tricolores, notamment Amath M’Baye, bousculé par Eulis Baez.

Sans Louis Labeyrie, préservé après une alerte à la cuisse, c’est Mathias Lessort qui récupère du temps de jeu. Le nouvel intérieur du Bayern Munich se montre, déployant toute l’énergie qu’on lui connait (11 points, 4 rebonds, 1 passe, 1 contre pour lui). Rudy Gobert et Nando De Colo dictent le rythme. Le poste 5 du Jazz est à 3/3 à la pause (5/5 au final pour 13 points, 8 rebonds, 1 passe, 1 contre, 22 d’éval) alors que le joueur du Fenerbahçe fait parler son altruisme. A la mi-temps l’équipe de France mène 43 à 21 et donne le sentiment que l’écart peut grandir à tout moment.

Lire aussi | Team USA écrase son dernier adversaire !

Les esprits s’échauffent rapidement au retour des vestiaires. Sur un pick and roll entre Rudy Gobert et Evan Fournier, Gobzilla fait tomber son adversaire en appuyant trop son écran. Eloy Vargas venge son coéquipier avec un mauvais geste sur Fournier… qui lui renvoie la balle au visage. Bilan de l’opération, antisportives pour Gobert et Vargas et technique pour l’arrière du Magic. Si les joueurs des Caraïbes passent sous la barre des 20 points d’écart, la France ne se déconcentre pas longtemps et les bleus enchainent les bonnes séquences défensives. A l’entrée des dix dernières minutes, l’écart est de 28 points (68-40).


La France continue de dérouler et son banc se régale avec plus de la moitié des points inscrits dans le match (50). Paul Lacombe profite des 10 minutes que Vincent Collet lui donne pour être efficace (6 points, 3 rebonds, 3 passes, 1 interception) tout comme Axel Toupane (8 points, 4 rebonds en 18 minutes). La fin de match est à sens unique et les bleus s’imposent 90 à 56.

L’ensemble des joueurs de l’EDF a inscrit au moins un panier, terminant avec 119 d’évaluation collective contre 38 seulement pour ses adversaires. Autres points positifs, les 25 passes décisives et le très bon 57% au tir (dont 9/18 à 3 points). Le coach de l’équipe de France a fait tourner son effectif et ce sont Frank Ntilikina (8 points, 2 rebonds, 4 passes, 2 interceptions en 25 minutes) et Vincent Poirier (7 points, 8 rebonds, 1 passe, 22 minutes) qui ont le plus gros temps de jeu.

Fin du premier tour pour l’équipe de France. Avec trois victoires, les bleus s’avanceront face à l’Australie et la Lituanie en bonne position. Les Boomers ont le même bilan (3-0) alors que la Lituanie – prochain adversaire de la bande à Batum samedi (14h) – s’avancera avec 2 victoires pour 1 défaite.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs