Après trois victoires pour débuter la compétition, les Etats-Unis s’apprêtent à affronter la Grèce de Giannis Antetokounmpo ce samedi pour le premier match du deuxième tour. Et les joueurs américains ne semblent pas vraiment stressés à l’idée de retrouver le Greek Freak.


Difficile d’analyser le Mondial des Etats-Unis pour le moment. En 3 matchs, les hommes de Gregg Popovich ont glané 3 victoires certes, mais on tend à penser que le contenu peut encore s’améliorer. D’autant que les adversaires rencontrés jusqu’à maintenant ne sont pas des cadors ni des favoris à la course au titre.

Si le 1er match face à la République Tchèque (88-67) et le 3ème face au Japon (98-45) se sont passés sans encombres, la 2ème rencontre de la poule face à la Turquie a été bien plus poussive (93-92 après prolongation et un miracle). De quoi donner de l’espoir et montrer la voie à suivre pour les autres nations.

Ce samedi 7 septembre, les Américains joueront leur premier match du deuxième tour face à la Grèce. Un premier test face à une nation qui a de grands objectifs notamment dus à la présence dans son effectif de Giannis Antetokounmpo, MVP en titre du dernier exercice en NBA.

Jusqu’à maintenant, le Greek Freak s’est montré plutôt correct sans être exceptionnel (15.7 points et 7.3 rebonds de moyenne en 3 matchs). Encore loin de son niveau habituel en NBA, Giannis a même été l’objet de quelques propos polémiques lancés par le coach brésilien après la défaite de la Grèce face au Brésil (78-79).

Lire aussi | Le gros contre de Giannis sur Nikola Vucevic

Connaissant un peu le personnage, on imagine volontiers qu’Antetokounmpo aura à coeur de prendre sa revanche. Et ça tombe bien puisqu’il aura pour prochains adversaires des joueurs qu’il a pour habitude d’affronter toute l’année en NBA. Mais cela n’a pas l’air de gêner plus que ça les Américains… sauf Brook Lopez, son partenaire à Milwaukee qui le connaît particulièrement bien :

Donovan Mitchell : « Tu es toujours excité à l’idée d’un défi. Tous les matchs sont géniaux. Mais si nous commençons à considérer que c’est un match plus important que ce qu’il est, nous perdons de vue ce sur quoi nous nous concentrons. Nous allons donc l’aborder comme un match normal et faire ce que nous faisons d’habitude. »

Kemba Walker : « Nous savons que le MVP fait partie de cette équipe, bien sûr. Mais on va aborder ça comme n’importe quel autre match. Nous savons que ça va être difficile. Nous savons à quel point c’est un bon joueur.

Brook Lopez : « Oh, il va venir pour nous tuer. Il n’y a aucun doute. »

Giannis retrouvera donc demain Brook Lopez et Khris Middleton, deux de ses coéquipiers aux Bucks. Eux plus que les autres savent à quel point le Greek Freak est motivé, lui qui avait déclaré être prêt à échanger son trophée de MVP contre une médaille d’or au Mondial.

L’équipe qui l’emportera aura de grandes chances d’accéder par la suite aux quarts de finales de la compétition. Le match est d’un enjeu déjà crucial et Antetokounmpo devra encore élever son niveau de jeu s’il souhaite que son pays poursuive l’aventure en Chine.

Les Américains possèdent un roster bien plus expérimenté et ne se soucient pas vraiment de Giannis Antetokounmpo, pourtant déterminé à montrer de quoi il est capable. Ce qui est sûr, c’est que le match n’est à manquer sous aucun prétexte.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs