Dans une longue interview accordée au Wall Street Journal, Kevin Durant se livre longuement. Parmi les sujets abordés, les Warriors. Et visiblement, KD en a gros sur le coeur.


Recrue majeure des Nets cet été, Kevin Durant s’est confié à J.R Moehringer du Wall Street Journal. Un passage de l’interview est dédié aux 3 années passées chez les Warriors, et le joueur a beaucoup de choses à en dire. S’il admet que quitter la Baie fut une décision difficile, il confirme également ce que beaucoup de monde savait déjà : il ne s’est jamais réellement complètement investi au sein du groupe.

Je suis venu ici en voulant faire partie d’un groupe, d’une famille, et je me suis absolument senti accepté. Mais je ne serai jamais un des leurs. Je n’ai pas été drafté par cette équipe. Steph Curry, évidemment drafté ici. Andre Iguodala, il a gagné le premier titre ici. Klay Thompson, drafté ici. Draymond Green, drafté ici. Et le reste de ces gars ont en quelque sorte réhabilité leurs carrières ici. Et donc moi ? Merde, comment vous voulez me réhabiliter ? Qu’est-ce que vous allez m’apprendre ? J’ai déjà un trophée de MVP. J’ai des titres de meilleur marqueur.

Au fil du temps, j’ai commencé à réaliser que j’étais juste différent du reste de ces gars. Ce n’est pas une mauvaise chose. Simplement le contexte et la manière dont je suis arrivé dans la ligue. Et en plus de ça, les médias ont toujours vu la situation comme KD et les Warriors. Donc c’est comme si personne ne pouvait avoir une acceptation totale de moi ici.

Durantula balaye ensuite les rumeurs selon lesquelles sa brouille publique avec Draymond Green lors d’un temps mort d’un match en Novembre dernier avait été déterminante dans son choix.

C’était une embrouille de merde, ça ne voulait rien dire. Absolument rien. On était proches avant. On était en bons termes.

Lire aussi | Kevin Durant très élogieux sur le jeu de Kyrie Irving

Durant ajoute qu’il avait atteint un point où, d’un point de vue basket, il commençait à craindre que les Warriors aient touché leur plafond.

L’attaque en mouvement que nous jouions à Golden State, ça ne fonctionnait que jusqu’à un certain point. On peut totalement se reposer sur ce système durant peut-être les deux premiers tours. Puis les deux tours suivants il faut qu’on feinte les équipes, parce que à ce stade des playoffs elles sont plus intelligentes. Il faut que j’aille chercher loin dans mon arsenal, pour créer mes propres actions, en sortie de dribble, en isolation, pick-and-rolls, plutôt que laisser l’attaque venir à moi.

En somme, KD a voulu rejoindre une équipe où il pourrait retrouver cette liberté en attaque, qui vraisemblablement lui manquait.


Pour finir, il affirme que son passage chez les Warriors était bon mais pas autant qu’il l’aurait souhaité, la faute à toute l’activité des médias et l’anxiété permanente des fans. Comme à son habitude, KD est cash :

Ce n’était pas aussi bien que cela aurait pu être.

Petit détail intéressant tout de même, KD n’est toujours pas retourné dans la Baie depuis la défaite en Finales des Warriors en juin dernier, et il ne compte pas y retourner pour le moment. Son entourage s’est occupé de rassembler toutes ses affaires et de les déplacer jusqu’à Brooklyn. La page Warriors semble définitivement tournée pour lui.

Kevin Durant revient donc de manière lucide sur son expérience avec les Warriors. Satisfait sportivement de ces 3 années, il garde en revanche un souvenir amer de l’aspect extra-sportif.

Dernières news NBA | Buzz du jour | Transferts | Franchises | Joueurs