NBA – Quand Doc Rivers terrassait le Heat avec un système volé au match AAU de son fils

0

Invités du Woj Pod, Erik Spoelstra et Doc Rivers se sont rappelés d’une action mémorable lors d’un match entre les Celtics et le Heat, remporté par les hommes de Doc Rivers, alors coach de Boston, en janvier 2010.

Nous sommes le 6 janvier 2010. Les Celtics se déplacent à l’American Airlines Arena du Heat de Miami. Le score est de 99-99, Ray Allen perd le ballon à 3.7 secondes du buzzer sur une interception de Dwyane Wade, qui part au dunk. 101-99 avantage Miami. Boston doit revenir, mais comment faire ?

La réponse est ci-dessous :

Doc Rivers a donc réussi à tromper Spoelstra et ses joueurs. Alors qu’ils s’attendent à ce que Ray Allen prenne le denier shoot, les joueurs du Heat tombent dans le piège des Celtics. Doc Rivers dessine un système qu’il avait vu plusieurs semaines auparavant durant un match AAU d’un de ses fils.

Le résultat, c’est un alley-oop envoyé par Paul Pierce à Rajon Rondo directement depuis la ligne de touche. Le meneur égalise, le match part en prolongations. Les Celtics l’emporteront 112-106.

Lire aussi | Le nouveau rookie des Warriors se sert de Klay Thompson pour séduire Zendaya

Présents tous les deux dans le Woj Pod, les deux hommes se sont souvenus de cette action. Spo confirme que le piège avait fonctionné, et que lui et ses joueurs étaient persuadés que la balle irait dans les mains de Ray Allen.

Nous étions tellement énervés après ça, il y a Ray, Garnett, Pierce. En principe, c’était sur que ça allait dans les mains d’un de ces gars, et tu as envoyé un lob à Rondo. Puis après ça tu as dit que tu avais pris cette action d’un match AAU de ton fils.

Doc Rivers a prouvé qu’un coach NBA, aussi expérimenté soit-il, peut toujours progresser et agrandir son playbook. Ce jour-là, Doc l’avait agrandi grâce à un match AAU. Comme quoi, les recettes les plus anciennes et les plus simples sont parfois les meilleurs.

Près d’une décennie après, les deux hommes préfèrent en rire, mais ce soir-là, Rivers montrait toute sa qualité de coach dans un moment crucial.

Anecdote amusante racontée par Erik Spoelstra et Doc Rivers. Le coach du Heat a probablement du avoir du mal à encaisser à l’époque, mais il revient dessus avec humour aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.