NBA – Quand Michael Jordan et Scottie Pippen lynchaient Toni Kukoc

(DR)

Le 27 juillet 1992, dans un match entre Etats-Unis et Croatie lors des Jeux Olympiques, Toni Kukoc subissait un lynchage en règle aux mains de Michael Jordan et Scottie Pippen. Les deux hommes n’avaient pourtant rien contre lui.

Publicité

Un massacre à la tronçonneuse. Toni Kukoc, l’un des tous meilleurs joueurs européens de l’époque, n’a rien compris à ce qui lui est arrivé à la fin du mois de juillet 1992, quand il a croisé avec la Croatie la route des Etats-Unis au premier tour des JO. Pourquoi ? Pour comprendre, il faut remonter 3 ans plus tôt.

En 1989, Chicago drafte Kukoc au deuxième tour, sous l’impulsion du GM Jerry Krause, connu pour sa relation conflictuelle avec Michael Jordan et Scottie Pippen. Il est alors à la recherche d’une pépite en Europe, comme c’est la tendance à l’époque. En 1991 et 1992, les Bulls gagnent deux titres, mais Krause n’a d’yeux que pour Kukoc, qu’il encense à chaque interview. Une attitude qui passe mal auprès de MJ :

Publicité

C’est comme un père qui a tous ses enfants, et d’un coup il voit un autre enfant qu’il aime plus que ses propres enfants. Nous ne jouions pas contre Toni Kukoc, nous jouions contre Jerry Krause vêtu d’un maillot croate.

Les Jeux Olympiques venus, le hasard fait bien les choses : Etats-Unis et Croatie se retrouvent dans la même poule. Dans le vestiaire, avant le match, Jordan et Pippen en viennent presque à hausser le ton pour savoir qui aura le droit de défendre Kukoc. Magic Johnson se souvient :

Publicité

Je regardais Michael et Scottie, et ils voulaient… ils voulaient du sang. Genre wow…

Lire aussi | 26 juillet 1992 : comment Michael Jordan a choqué ses coéquipiers de la Dream Team

Sourire en coin, un brin de sadisme au fond de lui, Pippen acquiesce :

On savait que le monde entier allait regarder, que tout le monde voulait voir ce que donnait ce Toni Kukoc. Nous, on était prêts à lui donner la pire expérience qu’il avait jamais vécue sur un terrain de basket.

Publicité

Le match commence, et c’est Pippen qui attaque son travail de sape, avant d’être relayé par Jordan. En perdition complète, Kukoc enchaîne les tirs ratés et les balles perdues. Il se rappelle :

C’était déjà dur d’arriver au milieu de terrain sans ballon. Alors avec le ballon… C’était genre : « Tiens, prends-le ». Mes coéquipiers me posaient des questions pendant le match, ils me disaient : « Tu ne vois pas qu’ils veulent te sortir du terrain ? » J’ai dit : « Je sais pas, j’imagine que c’est comme ça qu’on joue en NBA »

Publicité

Bien évidemment, les Etats-Unis corrigent la Croatie, Jordan termine avec 8 interceptions, Pippen avec 5. Et Kukoc ? 4 points à 2/11 au tir, 7 turnovers, 4 fautes. Un massacre.

Après la démonStration, Krause renonce à recruter Kukoc immédiatement. Il débarquera finalement en 1994, et contribuera au deuxième three-peat des Bulls aux côtés de Jordan et Pippen, qui n’ont jamais eu de problème avec lui. La cause du massacre était uniquement Jerry Krause, et Kukoc le sait désormais. Mais ce soir-là, il a vécu un enfer inoubliable.

Michael Jordan NBA 24/24 NBA Flashback Scottie Pippen Team USA

Les dernières actualités