NBA – 12 mars 1985 : Quand Larry Bird était si fort que le banc adverse perdait la tête

larry bird celtics
(crédit : DR)

Retour sur un match entre les Hawks et les Celtics en date du 12 mars 1985, théâtre d’une performance exceptionnelle de Larry Bird au scoring. De quoi faire perdre ses esprits au banc d’Atlanta…

Publicité

En treize saisons passées dans l’élite du basket mondial, Larry Bird a quelque peu marqué l’histoire. Grande icône du trash-talking, le natif de West Baden dans l’Indiana était également un scoreur hors pair.

Entre 1984 et 1986, il est au summum de ses capacités sur le terrain. Rien de plus normal pour un joueur qui est dans son prime – souvent atteint entre 26 et 28 ans. Les observateurs le notent bien et lui attribuent le Graal lors de trois saisons consécutives : Larry Bird devient définitivement Larry Legend.

Publicité

Lors de la saison 1984-85, Bird est dans un état de grâce : il tourne à 28.7 points, 10.1 rebonds et 6.6 passes chaque soir et se rapproche des fameux 50/40/90 (qu’il atteindra d’ailleurs en 1987 et 1988). Il a souvent tendance à se balader lors des matches et ce soir de mars 1985 n’en est qu’une démonstration supplémentaire.

Lors d’une rencontre face à Atlanta et Dominique Wilkins, les Celtics se reposent sur leur leader qui s’apprête à réaliser une performance inédite. Legendary est revenu pour vous sur la folle soirée de Larry Legend et les savoureuses anecdotes qui la concernent en vidéo :

Publicité

Lire aussi | 15 mars 1992 : le triple-double surnaturel de Larry Bird contre les Blazers

Après avoir inscrit 23 points à la mi-temps, le n°33 des Celtics fait le point dans le vestiaire. C’est lui qui prend les ballons et ses coéquipiers le laissent faire. Résultat, il plante 32 points en l’espace de 14 minutes au milieu du second acte.

Publicité

Pour finir en beauté, Larry a marqué les 18 derniers points de Boston ce soir-là. Il scellera la victoire 126 à 115 contre des Hawks qui célébraient même certains paniers de Bird. Ils seront ensuite sanctionnés financièrement par leur franchise.

L’oiseau génial finit donc le match avec 60 points à son compteur et pulvérise le record de franchise des Celtics. Très adroit, il termine à 22 sur 36 au tir. Son coup de chaud en deuxième mi-temps est tellement mémorable qu’il en vaut le détour.

Publicité

Dans les semaines suivantes, Larry Bird s’envolera vers son deuxième MVP de suite en récoltant 73 des 78 votes pour la première place… Larry Legend.

Larry Bird NBA 24/24 NBA Flashback

Les dernières actualités