NBA – Bulls 90’s : Quand les titres semaient la mort et le chaos à Chicago

0

Les Bulls ont remporté 6 titres entre 1991 et 1998. Si ces évènements donnaient lieu à de gigantesques célébrations dans la ville et des fans en extase, plusieurs graves débordements (dont des meurtres) ont également été recensés. Analyse en détails.

Les Bulls ont soulevé à 6 reprises le trophée Larry O’Brien, sous forme de deux « three-peat ». Le premier de 1991 à 1993, le second de 1996 à 1998. À chaque fois, la ville de Chicago a célébré le titre à travers de gigantesques parades. Mais ces mêmes célébrations ont également connu de dramatiques débordements, entrainant même la mort de plusieurs personnes dans les rues.

Retour sur ces incidents, année par année.

Titre 1991 (Bulls vs Lakers)

Le 12 juin 1991, les Bulls remportent le Game 5 des Finales face aux Lakers. Ils sont champions NBA pour la première fois de leur histoire. Ce soir-là, pas moins de 115 personnes sont arrêtées par les forces de l’ordre. Deux adolescents sont blessés accidentellement par balles lors d’une parade de fans célébrant la victoire.

Titre 1992 (Bulls vs Blazers)

Nous sommes le 14 juin 1992, les coéquipiers de Michael Jordan viennent de valider le back-to-back face aux Blazers. Durant les heures qui suivent, dans les rues de Chicago, un carnage se déroule. Près de 200 civils et 95 officiers de police sont blessés, 61 véhicules de police sont pris d’assaut. Au total, plus de 1000 arrestations et 347 commerces ravagés. Aucun mort ce soir-là, mais des dégâts considérables pour la célébration du titre NBA.

Titre 1993 (Bulls vs Suns)

Les Bulls viennent de réussir leur premier three-peat en battant les Suns de Charles Barkley en 6 matchs. Quelques minutes à peine après la fin du Game 6, des coups de feu retentissent aux alentours de State Street, dans le Sud de Chicago, la zone la plus « dangereuse » de la ville.

Cette fois-ci, il y aura des morts. Deux garçons et une fille de respectivement 12, 15 et 26 ans seront tués par des balles perdues. Deux autres garçons de 18 et 25 ans furent eux abattus volontairement par des assaillants. Deux de ces meurtres n’ont jamais été résolus.

Lire aussi | Lequel des 6 titres était le plus dur à gagner ? Michael Jordan répond

Titre 1996 (Bulls vs Sonics)

Trois ans après leur 3ème titre, les Bulls remportent le 4ème. Meurtrie par les évènements précédents, la ville de Chicago avait en amont dépensé près de 3 millions de dollars pour se préparer aux éventuels débordements dans les rues en cas de victoire des Bulls.

Malgré cela, un adolescent fut battu à mort car il portait une veste des Lakers. Les médias locaux rapportent que la violence de l’attaque était telle que le logo Nike de la chaussure d’un des assaillants est resté marqué sur le front de la victime.

Titre 1997 (Bulls vs Jazz)

Cinquième titre des Bulls qui battent le Jazz de John Stockton et Karl Malone. Le maire de la ville à cette époque, Richard Daley, avaient demandé à ce que près de 6000 officiers de police et 200 à 300 membres de la garde nationale soient déployés dans les rues pour assurer l’ordre.

Ce qui n’empêchera pas trois personnes de mourir, dont un homme de 32 ans, victime d’une balle perdue après qu’un homme ait tiré sur des adolescents qui lançaient des pierres sur son camion.

Enfin, pour le dernier titre de 1998, aucun incident ne fut à signaler dans les rues de Chicago. Mais le bilan de la décennie est lourd avec pas moins de 7 décès, en plus des milliers de personnes interpellées.

Ville gangrénée par les gangs et la violence qu’ils entrainent, Chicago a vu ses Bulls remporter 6 titres NBA. Mais à chaque fois, des débordements, des arrestations et même des morts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.