NBA – Les Bulls champions en 1996 grâce à un détail ?

0

En 1996, les Bulls remportent face aux Sonics le 4ème titre de leur histoire, et le 1er titre de leur 2ème three-peat. Mais pour le coach de la franchise de Seattle de l’époque, George Karl, ses joueurs auraient pu l’emporter. Tout s’est joué d’après lui sur un point précis.

En 1996, Bulls et Sonics sont au sommet de leur forme. Les Bulls dominent la conférence Est depuis le début de la décennie, ayant notamment remporté un three-peat entre 1991 et 1993. Ils viennent alors de boucler une saison à… 72 victoires.

Les Sonics sont eux une place forte de la conférence Ouest depuis quelques années. En 1993, ils sont éliminés en finales de conférence par les Suns. Les 2 années suivantes, ils décevront en étant éliminés à chaque fois au 1er tour. Mais en 1996, ça y est, c’est leur année. Forts de 64 victoires en saison régulière, les Sonics atteignent les Finales NBA.

L’affiche est posée. Les Sonics de Gary Payton, Detlef Schrempf et Shawn Kemp affronteront les iconiques Bulls de Michael Jordan, Scottie Pippen et Dennis Rodman.

Inutile de refaire l’historique de ces Finales, vous en connaissez l’issue. Les Bulls l’emportent en 6 matchs et glanent leur 4ème titre NBA.

Les Sonics, après avoir été menés 3-0, avaient réussis à revenir à 3-2. Mais les Bulls ne leur laisseront pas la chance de revenir à égalité et remporteront le 6ème match, un grand classique durant leur décennie de domination.

Lire aussi | Manu Ginobili révèle comment il a failli mourir en 2004

Le coach des Sonics de cette époque, George Karl, est revenu sur ces Finales. Pour lui, la victoire des Sonics était envisageable, mais un détail leur a été fatal. Il s’explique dans un entretien avec The Ringer.

J’ai perdu cette série sur un détail technique. Le second match de la série était à Chicago. C’était un match en soirée, ça a commencé tard. Nous avions bien joué, mais pas suffisamment pour l’emporter, et nous avons perdu. Je ne sais pas pourquoi, j’ai décidé de prendre l’avion et que l’on rentre à la maison après le match. Je pense que cela nous a coûté la série.

Le coach explique ensuite que l’équipe a rencontré un problème technique durant le vol, obligeant Payton and co à s’arrêter dans le Montana, l’état voisin de Washington (Seattle est la plus grande ville de l’Etat de Washington, à ne pas confondre avec Washington D.C, capitale fédérale des USA, ndlr), pour réapprovisionner l’appareil en kérosène.

Gagne un voyage à New York sur l'appli Parlons Basket

L’avion atterrira finalement à Seattle à 5 heures du matin, et le match 3 de la série était le lendemain à midi. Les Sonics étaient donc fatigués pour ce match, qu’ils perdront également.

Même si ce détail a peut-être effectivement joué sur le résultat final, on connait nous un autre détail qui a empêché les Sonics de l’emporter : Michael Jordan, Scottie Pippen, Dennis Rodman ou encore Toni Kukoc.

D’après leur coach, les Sonics auraient donc pu possiblement remporter le titre en 1996 si un « incident » lié au transport et au manque de sommeil n’était pas venu s’en mêler. Pas sur que Michael Jordan soit d’accord avec ça.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.