NBA – Les équipes se préparent à la catastrophe avec la crise chinoise

James Harden
FOX Sports Asia

Les tensions entre la Chine et la NBA animent l’actualité actuellement. Un sujet qui n’est pas à prendre à la légère, loin de là. Si cette crise n’est pas réglée rapidement, les franchises NBA pourraient être directement touchées. On vous explique pourquoi et comment.

Publicité

Daryl Morey, le General Manager des Rockets, a mis le feu aux poudres cette semaine en postant un tweet de soutien à Hong Kong, qui est actuellement en conflit avec la Chine. Le gouvernement, très énervé, a pris des mesures immédiates. Le match entre les Lakers et les Nets, prévu aujourd’hui à 13:30 heure française, ne sera d’ailleurs pas diffusé.

Les conférences de presse d’avant et après-match ont aussi été annulées, tout comme les interviews avec les joueurs. Ambiance étrange à Shanghai.

Publicité

Les franchises NBA pourraient être les grandes perdantes de cette crise. En effet, le salary cap (l’argent à disposition des équipes pour distribuer les salaires à leurs joueurs) pourrait être amené à changer si la situation empire dans les prochains jours – certaines franchises se préparent du moins déjà à ce scénario d’après Yahoo Sports. Evidemment, ce n’est qu’une projection, mais cela souligne l’importance de la Chine dans l’économie de la NBA.

On vous explique.

Cette saison, le salary cap en NBA est fixé à 109 millions de dollars. Le mois dernier, la ligue a dévoilé une projection qui explique que cette somme est amenée à augmenter d’ici à la saison 2020-2021, et pourrait atteindre les 116 millions de dollars.

Publicité

Lire aussi | Zion Williamson a laissé les Bulls bouche bée

Mais cette projection pourrait être mise à mal si la situation avec la Chine n’évolue pas. La NBA est suivie par près de 800.000.000 Chinois annuellement. Si le gouvernement décide de boycotter la ligue et de stopper la diffusion des matchs dans leur pays, ce serait un énorme coup économiquement pour la NBA.

En effet, d’après les prévisions, si on retire les spectateurs chinois du nombre total de spectateurs de la NBA dans le monde, le montant du salary cap pourrait chuter de 10% à 15%, ce qui représentait une fourchette comprise entre 11.6 et 17.4 millions de dollars perdus par franchise ! Cela peut paraitre abstrait en chiffres, mais les répercussions seraient nombreuses.

D’abord, cela impacterait le montant des contrats max des stars, qui occupent à l’heure actuelle 25 à 35% du salary cap d’une équipe selon les cas. Mais si les équipes se retrouvent avec moins d’argent, les contrats seront alors forcément moins élevés. Ensuite, les contrats rookies devront également être retravaillés pour s’adapter à cette perte énorme de revenus.

Publicité

À l’heure actuelle, il ne s’agit que de projections, mais certaines équipes se préparent déjà au pire. Un tel bouleversement économique serait brutal pour la NBA, comme l’explique à Yahoo Sports un expert du cap space d’une franchise resté anonyme :

Je n’ai jamais vraiment vécu cette situation auparavant. Le cap n’a fait qu’augmenter ces dernières années. C’est vraiment différent. Je me demande si la ligue va se dépêcher de penser à des mesures afin d’éviter une chute drastique du cap, aujourd’hui à 109 millions.

Le cap est donc projeté à 116 millions de dollars à l’été 2020. Seulement 8 équipes auront de la place dans leur cap space à ce moment-là. La fourchette ? 16.4 millions pour la 8ème, 78 millions pour la 1ère. Une chute de 10 à 15% du cap changeait totalement les plans de ces équipes. De plus, certaines équipes qui flirtent avec la luxury tax mais qui ne sont pas encore dedans pourraient se voir dépasser la ligne rouge indépendamment de leur volonté.

En bref, une crise avec la Chine serait désastreuse pour les finances de la NBA et de ses équipes.

Publicité

Les répercussions d’une crise poussée entre la Chine ne seraient vraiment pas bonnes pour la ligue, et c’est un euphémisme. Il faut maintenant espérer que la situation s’apaise dans les prochains jours.

Buzz NBA 24/24

Publicité

Dernières actualités