NBA – La rare stat de nullité des Cavaliers cette nuit

0

Cette nuit, les Cavaliers affrontaient les Celtics dans le cadre de leur troisième match de pré-saison. Lourdement défaits, les hommes de John Beilein ont réalisé une performance assez rare sur l’échelle de la nullité.

La pré-saison n’est que très rarement gage de beau basket. Les coachs font tourner leur effectif et les titulaires jouent peu, car c’est surtout une occasion pour les joueurs dont l’avenir en NBA n’est pas assuré de faire leurs preuves et de prouver qu’ils ont leur place dans l’effectif.

Il n’y a donc pas beaucoup d’enseignements à tirer d’un match de pré-saison. Pour nous, les fans, la pré-saison marque surtout le retour du basket NBA. C’est un amuse-gueule, un petit échauffement avant le retour des choses sérieuses, le 22 octobre prochain.

Cette nuit donc, les Cavaliers n’ont pas dérogé à cette règle. Ils affrontaient les Celtics au TD Garden pour le troisième match de leur pré-saison. Et autant dire que le suspens n’était pas spécialement au rendez-vous. Victoire écrasante de Boston sur le score de 118 à 72. À la mi-temps, les Cavaliers n’avaient marqué que… 26 points.

À leur décharge, beaucoup d’absents étaient à noter : Tristan Thompson, Kevin Love, Darius Garland, John Henson ou encore Ante Zizic n’étaient pas en tenue. Le meilleur marqueur du match pour les Cavs ? Sindarius Thornwell. Sans lui manquer de respect, ça en dit long sur le match.

Lire aussi | La passe magique de Marcus Smart

Au-delà de la défaite, pas dramatique en elle-même, c’est la manière qui était un peu plus problématique. Les Cavaliers ont réalisé une statistique assez triste et assez haut placée sur l’échelle de la nullité : ils ont bouclé le match avec plus de pertes de balle que de paniers marqués.

Au total, les coéquipiers de Collin Sexton terminent à 27 ballons perdus pour 26 paniers marqués. Difficile de marquer beaucoup de points dans ces conditions, et donc de gagner un match.

À titre de comparaison, les Celtics ont eux terminé le match avec 46 paniers marqués pour « seulement » 18 pertes de balles.

Il n’y a évidemment aucune conclusion à tirer de ce match. Les Cavs jouaient sans 5 joueurs importants de leur rotation, la plupart des minutes ont été distribuées à des joueurs de banc et surtout : c’est de la pré-saison, tout simplement. Quand la vraie saison va commencer, les hommes de John Beilein se présenteront sous un autre visage, bien plus sérieux, du moins on l’espère pour eux.

Pour cette campagne, et même s’ils ne devraient pas remporter énormément de matchs, les Cavaliers seront tout de même une équipe intéressante à observer. Sportivement, la franchise est en reconstruction, ce qui veut dire que tous les jeunes auront du temps de jeu en abondance. Darius Garland et Collin Sexton seront les têtes d’affiche, chaperonnés par les vétérans Kevin Love et Tristan Thompson. Avec le réputé John Beilein à la baguette, issu du circuit NCAA, précisément de la fac de Michigan, Cleveland semble aller dans la bonne direction.

Les Cavaliers se sont complètement ratés cette nuit, et c’est un euphémisme. Cap maintenant sur le prochain match, qu’il faudra mieux réussir pour se rattraper de cette vilaine tâche statistique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.