Euroleague – Ce qu’il faut retenir du Round 5 !

0

Dans une semaine à deux journées, retour sur la cinquième manche de l’Euroleague. Attention, en période d’Halloween, certaines équipes vivent un début de cauchemar.

Micic de nouveau MVP

La « surprise » de la saison dernière semble vouloir continuer encore un moment. L’Anadolu Efes Istanbul reste sur sa lancée avec un très bon début de campagne 2019 (4-1). A domicile, les turcs disposent de l’Étoile Rouge de Belgrade (85 à 70) à la faveur d’un départ canon (21 à 9) et d’une fin de match qui compense le retour des serbes dans le troisième quart (56-51). Shane Larkin semble bien discret depuis le premier round contre Berlin (31 d’éval puis 13, 1 et 11 lors du match de mardi). L’Anadolu possède un autre leader en la personne de Vasilije Micic. L’international serbe a encore réalisé une belle performance avec 26 points (5/8 à 2 points, 4/6 à 3 points), 2 rebonds, 5 passes, 2 interceptions et 29 d’évaluation. Il est logiquement élu MVP de la journée pour la deuxième fois cette année après le round 2.

Le collectif du Khimki Moscou écœure le Panathinaïkos

Parmi les équipes en forme de ce début d’année, le Khimki Moscou fait plaisir à voir jouer. Quatrième du classement avec 4 victoires en 5 journées, Alex Shved et ses coéquipiers veulent aller de l’avant après une année 2018-2019 plus que frustrante (9 victoires, 21 défaites), notamment à cause de la longue absence du leader russe. Opposés au Panathinaïkos d’un Tyrese Rice de retour dans son ancienne salle, les hommes de Rimas Kurtinaitis ont accéléré le rythme en deuxième mi-temps (53-31) pour s’imposer avec 17 longueurs d’avance, 103 à 86. Durant ce match, l’effectif russe affiche 128 d’évaluation avec 25 passes décisives, 45 rebonds, 15/29 à 3 points (51.7%) et 7 des 9 joueurs entrés en jeu à 12 d’évaluation ou plus. Alex Shved reste le chef de fil du Khimki avec 26 points, 3 rebonds, 7 passes et 28 d’évaluation.

Lire aussi | Le CSP loin du compte face au Partizan Belgrade !

Barcelone, dernier club encore debout

En profitant de la défaite du CSKA Moscou contre l’Olympiacos (79-84), le FC Barcelone est le dernier club cette saison à ne pas avoir encore connu la défaite. Les catalans n’ont pas raté leur rendez-vous contre Valence, s’imposant 83 à 77. Mené à l’entrée du dernier quart-temps (62-65) face au bon match du duo Jordan Loyd (17 points, 4 rebonds, 1 passe) et Bojan Dubljevic (12 points, 10 rebonds, 2 passes, 3 interceptions, 1 contre), le Barça s’en sort lors des dix dernières minutes (21-12) pour glaner ce nouveau succès. Nikola Mirotic se distingue une nouvelle fois pour les blaugranas avec 23 d’évaluation (17 points, 7 rebonds, 3 passes). A ses côtés, Cory Higgins joue le lieutenant (20 points, 3 rebonds, 1 passe).

160 cadeaux à gagner sur l'appli Parlons Basket

Prolongation fatale pour le Zalgiris Kaunas

C’est une défaite cruelle pour Sarunas Jasikevicius et ses joueurs. Alors que Thomas Walkup avait arraché un entre-deux face à Andrew Albicy, Lukas Lekavicius est ensuite allé provoquer une faute avec plein de malice sur une tentative de tir improbable de son propre camps. En rentrant ses trois lancers, il envoie le match en prolongation. Le Zalgiris ne résistera pas plus longtemps, encaissant un 20 à 8 lors de l’extra time. Comme lors de leur première victoire face à l’Olympiacos, c’est Mateusz Ponitka qui se révèle être l’homme de la situation pour Saint Pétersbourg. Le polonais termine avec 19 points (4/5 à 2 points, 2/3 de loin), 7 rebonds, 1 passe et 27 d’évaluation.

Les débuts d’Usman Garuba (17 ans) avec le Real

A 17 ans, il est probablement la prochaine pépite du centre de formation de la maison blanche. Né à Madrid de parents nigérians, il est un pur produit de la capitale espagnole. Membre de l’équipe qui a remporté l’Adidas Next Generation (Euroleague pour jeunes) la saison dernière, il est désormais un joueur utilisé par Pablo Laso chez les pros. En Liga Endesa, il a déjà joué 6 rencontres, pour un peu moins de 20 minutes et une production à 6 points, 6.3 rebonds, 1 contre et 8.5 d’évaluation en moyenne. Face à Obradoiro il a d’ailleurs battu un record de précocité avec 13 rebonds captés (7 offensifs). Mercredi, il a fait sa première apparition sur un match Euroleague. Et le moins que l’on puisse dire c’est que Garuba a très vite pris ses marques malgré la défaite des siens (95-86). L’intérieur a compilé 12 points, 4 rebonds, 3 interceptions, 1 contre, 20 d’évaluation en seulement 15 minutes.

L’Euroleague 2019-2020 est pleine de rebondissements et de nouveauté cette saison. On file, le Round 6 est commencé !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.