Euroleague – Ce qu’il faut retenir du Round 6 !

0

C’est fait, le Barça n’est plus invaincu. Milan a réussi le coup parfait contre les catalans et en profite au classement. L’Asvel ne parvient pas à enchainer une deuxième victoire cette semaine.

Le Barça plie en Italie

En visite en Lombardie, Barcelone se présentait face à l’Olimpia Milan dans le costume du leader invaincu. Malheureusement, les catalans ne s’attendaient sûrement pas à tomber sur un chien à trois têtes. Car le Barça a vu le trio Vladimir Micov (16 points, 8 rebonds, 3 passes, 1 interception, 1 contre), Sergio Rodriguez (17 points, 4 rebonds, 7 passes, 1 interception) et Luis Scola (14 points, 9 rebonds, 2 passes, 1 interception) terminer la rencontre avec, au minium, 20 d’évaluation chacun – les deux derniers cités sortaient du banc – offrant au passage une cinquième victoire consécutive aux milanais. Nikola Mirotic était limité à 13 points, son plus petit total de la saison. Le dernier quart-temps a fait mal à Barcelone, qui laisse Milan inscrire 31 points !

Le Fenerbahçe touche (presque) le fond

Le classement et le bilan font mal à voir, mais c’est pourtant bien la réalité en ce début de saison d’Euroleague. Le Fenerbahçe de Zeljko Obradovic est avant dernier avec seulement 1 victoire pour 5 défaites. Malgré une avance de 7 points à une minute du buzzer final, les coéquipiers de Nando De Colo (29 points, 1 rebond, 2 passes, 1 interception, 28 d’évaluation) doivent rendre les armes face à un Marius Grigonis (19 points, 4 rebonds, 1 passe, 23 d’évaluation) injouable en fin de rencontre. C’est lui qui inscrit un trois points très important puis le panier de la gagne. Si Kostas Sloukas s’est enfin montré sous un bon jour (25 d’éval, 13 points, 2 rebonds, 9 passes, 2 interceptions), Luigi Datome (0 d’éval en 27 minutes) et Jan Vesely (7 d’éval, 25 minutes) sont loin d’être au niveau. Il y a danger du côté du Fenerbahçe.

Lire aussi | Le Real lance Usman Garuba (17 ans) en Euroleague

Première victoire pour Valence

Il y avait de l’émotion lors de la présentation des joueurs. Face à l’Asvel, Valence recevait bien plus qu’un club français, mais surtout UN français en particulier. Antoine Diot faisait son retour à la Fonteta, lui qui y aura connu le meilleur (titre en Liga, une Eurocup) comme le pire avec une longue absence à la suite d’une blessure (444 jours sans basket). Le meneur a assumé son rôle de leader avec 17 points, 2 rebonds, 6 passes, 1 interception et 20 d’évaluation. Dans le coup pendant tout le match, l’Asvel paye ses différents efforts dans les dernières minutes. Villeurbanne ne ramènera donc pas son premier succès « on the road » alors que Valence ouvre son compteur de victoire, mettant ainsi la pression sur le Fenerbahçe pour le siège de dernier de la classe. Le salut de Valence vient de son meneur vétéran Quino Colom (9 points, 2 rebonds, 6 passes, 14 d’évaluation) tout en contrôle en fin de match avec un tir longue distance et trois passes décisives.

160 cadeaux à gagner sur l'appli Parlons Basket

Soirée record pour Borisa Simanic

A 21 ans, Borisa Simanic possède la troisième meilleure évaluation de l’Étoile Rouge de Belgrade avec 8.7. En trois rencontres, l’ailier-fort (2m09) a été trois fois dans le cinq majeur et tourne à 8.7 points, 1.7 rebond, 1.3 interception de moyenne. Lors du Round 6, les serbes étaient opposés au Khimki Moscou et Simanic – qui dispute sa troisième campagne d’Euroleague en carrière – a sorti le grand jeu avec pas moins de six records personnels battus. Au terme d’une rencontre remportée par l’Étoile Rouge (90-78), Borisa Simanic termine avec 18 points, 3 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 2 contres et 17 d’évaluation. Il a ainsi effacé des tablettes ses anciennes marques aux points, à l’évaluation, au rebond offensif (1), à la passe, aux interceptions et aux contres.

La colère d’Ergin Ataman

Une victoire contre l’Etoile Rouge en début de semaine et un gros relâchement derrière ? C’est ce qu’à pointé le coach de l’Anadolu Efes Istanbul en conférence de presse après la défaite contre le Panathinaïkos (86-70). Certains joueurs ont été visés par le technicien turc et notamment le leader, Vasilije Micic, passé complétement au travers (-4 d’évaluation, 7 pertes de balles). Extraits :

« Bien sûr, c’était un très bon match du Pana. Nous étions trop relâché car nous avons gagné deux jours avant. Certains joueurs ont fait beaucoup d’efforts pour l’équipe. Mais pour moi, l’attitude de certains n’était pas acceptable. […] Notre meneur a perdu sept balles. C’est inacceptable pour moi qu’un joueur qui a été MVP il y a deux jours, termine avec autant de pertes de balles et à 0/6 au shoot. Ce n’est pas professionel. »

Seuls Shan Larkin ( 28 points, 3 rebonds, 3 passes et 30 d’évaluation) et Chris Singleton (13 points, 11 rebonds, 1 passe, 2 interceptions, 22 d’éval) ont sortis la tête de l’eau.

Au classement, trois équipes se partagent la première place : Le CSKA, Barcelone et l’Olimpia Milan. A l’inverse, le Fenerbahçe est en grande difficulté. L’Asvel alterne toujours entre victoires à domicile et défaites à l’extérieur.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.