Jeep Élite – Scottie Reynolds a la SIG !

Le meneur américain pourra-t-il redresser la barre du côté de Strasbourg après un début de saison très compliqué ?

Publicité

Dans le dur depuis le début de la saison, Strasbourg a besoin de changement. Dixième de Jeep Élite avec un bilan négatif (4 victoires, 5 défaites) et une cinquième place en Champions League (2V/3D), l’équipe de Vincent Collet peine à lancer la machine. Certaines défaites ont fait mal à la tête du sélectionneur de l’équipe de France qui demandait une révolte et des joueurs prêts à aller au combat :

 » Il faut du talent bien entendu, mais ce qu’il faut développer en tant qu’équipe, c’est notre agressivité. Il faut se battre  »

Vincent Collet après la défaite contre Sassari en BCL (90-67)

Publicité

L’effectif progresse tant bien que mal, en témoigne les trois victoires consécutives en championnat contre Pau, Roanne et Chalon, samedi dernier (95-75). Ce dernier succès semble avoir convaincu Collet qui soulignait la manière et l’effort collectif (28 passes, 9 balles perdues).

« Il y a aussi des progrès défensifs. L’investissement était meilleur. Les joueurs se sont plus engagés et cela nous a procuré de meilleures situations. Ça fait plaisir ! Pas seulement le fait de gagner, mais les efforts de comportement également. On a su maintenir notre niveau contrairement à d’autres fois où on avait tendance à s’arrêter.  »

Publicité

Lire aussi | Le Round 8 de l’Euroleague marqué par la colère de Zeljko Obradovic !

Pour continuer sur cette lancée et voir les succès s’enchainer, le staff a décidé de renforcer son secteur extérieur. Le poste de meneur est tenu depuis le début de saison par l’inexpérimenté Travis Trice (26 ans) et le jeune Ludovic Beyhurst (20 ans). C’est le meneur américain Scottie Reynolds (32 ans, 1m88) qui s’est engagé jusqu’à la fin de la saison avec la SIG pour amener de la stabilité sur ce poste. Sa capacité à créer et sa qualité de passe (meilleur passeur d’ABA League en 2017 avec Zagreb) vont faire du bien au collectif alsacien.

Joueur reconnu avec son université de Villanova, il a depuis beaucoup voyagé (Italie, G-League, Turquie, République-Tchèque, Israël, Russie, Croatie, Slovénie, Grèce) et a disputé plusieurs campagnes d’Eurocup dont la dernière sous les couleurs du Zénith Saint-Pétersbourg en 2017-2018 (5.1 points, 2.4 rebonds, 4.7 passes, 9.1 d’éval).

Publicité

Scottie Reynolds a commencé la saison en Grèce avec Larissa, actuellement dernier du classement (1-6). En six matchs, il tournait à 13.5 points, 3.3 rebonds, 6.2 passes, 1.8 interception et 14.7 d’évaluation. Après une séparation d’un commun accord avec son club, il rejoint donc les rangs de Strasbourg.

« Avec son expérience, il sera en capacité de s’adapter et sa polyvalence devrait lui permettre d’apporter des solutions pour aider l’équipe à mieux jouer. Il n’est pas connu pour être un meneur shooteur mais plus créateur. Il joue pour l’équipe, va apporter de la vitesse et de l’énergie des deux côtés du terrain »

Vincent Collet sur le site de la SIG

Publicité

https://twitter.com/sigstrasbourg/status/1196418449267924992?s=20

Strasbourg compte maintenant un cinquième non-JFL dans son effectif. Il faudra faire un choix en championnat lorsque Xavier Cooks sera de retour mais la SIG pense avoir trouvé la pièce qui va amener de la stabilité sur le terrain.

Les dernières actualités