NBA – Comparé à son fils, LeBron réagit

0

Actuellement lycéen, Bronny James Jr fait déjà l’objet de comparaisons avec son père. Ce à quoi King James a réagi.

Star de l’équipe de la Sierra Canyon High School avec Zaire Wade, le fils de Dwyane Wade, Bronny James commence déjà à être comparé à son père, probablement à tort. Mais à seulement 15 ans, l’ainé de LeBron James est célèbre, très célèbre. Les matchs de son équipe de lycée sont télévisés, et la moindre action de sa part fait le tour des réseaux.

S’il est encore tôt pour savoir si son avenir est en NBA, le talent est en tout cas présent. Avant de penser à tout ça, il doit finir le lycée, puis il rejoindra surement la NCAA puisqu’il a déjà reçu des offres d’équipes de Division 1.

Récemment, un aspect bien précis de son jeu était comparé à celui de son son père : son tir. C’est Paul Biancardi, spécialiste de la draft pour ESPN, qui affirmait que le fils avait probablement un meilleur shoot que son père.

J’espère que LeBron ne va pas m’en vouloir, mais je pense que le tir de Bronny est un peu meilleur…

Lire aussi | Quand LeBron James se fait recadrer par une spectatrice

Une comparaison qui ne dérangeait pas du tout l’intéressé, qui au contraire allait dans le sens de Biancardi : ses fils sont des snipers.

Je ne peux pas être énervé face à des faits !!! C’est un lance-flammes ! Et d’ailleurs je n’ai probablement que le troisième meilleur tir du foyer. Bryce Maximus ne plaisante pas non plus !

Effectivement, à 12 ans, le plus jeune fils de LBJ est également plutôt solide derrière l’arc. On vous laisse en juger par vous-mêmes.

À son arrivée en NBA en 2003, alors qu’il n’avait que 18 ans, LeBron n’était pas un shooteur très fiable. Il lui a fallu 2 à 3 saisons pour devenir une menace respectable au tir. Athlète grandiose, il a progressivement agrandi son arsenal en développant son shoot, lui permettant de devenir le joueur incroyablement complet que l’on connait aujourd’hui. Il tourne à 34.3% de réussite à trois-points en carrière, un pourcentage honorable pour un joueur qui partait de loin dans ce domaine.

À en croire ses dires, son fils serait déjà plus efficace dans le tir primé que lui au même âge. À l’inverse, Bronny n’a pas les qualités athlétiques dont son père était doté à cet âge-là.

Bronny James sera-t-il un des shooteurs les plus efficaces de la ligue dans quelques années ? Ne mettons pas la charrue avant les bœufs, mais le King semble y croire dur comme fer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.