Euroleague – Le Khimki « grecquifié  » par l’Olympiacos !

9 points d’avance à une minute de la fin, ce n’est jamais assez lorsque l’on joue contre une équipe grecque. JAMAIS !

Publicité

Quel scénario ! L’Olympiacos a arraché une victoire incroyable en prolongation face au Khimki Moscou (109-98). Le duo légendaire Spanoulis (18 points, 10 passes)-Printezis (26 points, 7 rebonds, 29 d’éval) sont les héros de la soirée. Une habitude chez les Reds. Malheur aux spectateurs qui sont partis avant la dernière minutes du temps réglementaire.

Publicité

Car à un peu plus de soixante secondes de la fin, les russes ont la main sur la rencontre avec une avance de neuf points (87-96). De quoi imaginer une victoire pour Alex Shved (36 points, 3 rebonds, 9 passes, 30 d’évaluation) et ses coéquipiers. C’était sans compter sur la loi « Diamantidis 2005 ». L’homme qui a crucifié la France à l’EuroBasket a laissé cet héritage au basket grec.

Publicité

Lire aussi | Polémique entre Pana et Fenerbahçe !

L’Olympiacos va donc retourner la rencontre de manière froide et spartiate. Printezis puis Brandon Paul ramènent les Reds à 93-96 avant que « Kill Bill » Spanoulis envoi une bombe en sortie d’écran, à 3 points, pour arracher la prolongation. Plombés par ce retour express, les russes lâchent mentalement tandis que les hommes de Kestutis Kemzura finissent le travail. Un 13-2 impitoyable en 5 minutes pour un sixième succès cette saison.

Publicité




https://youtu.be/jriNkCcoLSk

Publicité

Incroyable victoire de l’Olympiacos qui va devoir enchainer à Belgrade contre l’Étoile Rouge ce vendredi.

Feed NBA 24/24