Euroleague – Nikola Mirotic dernier MVP de l’année 2019 !

Patron de ce Barça new look, l’ancien NBAer ne laisse rien, ou presque, à la concurrence. Il est logiquement MVP du mois de décembre et termine l’année avec un record en carrière.

Publicité

Un mois parfait, une place dans le top du classement et un leader suprême, tueur au sang froid, qui dégage une impressionnante décontraction balle en main. C’est le visage de ce Barcelone version 2019-2020 qui siège à la troisième place, ex-aequo avec l’Anadolu (2ème) et le Real (1er) avec un bilan de 13 victoires pour 3 défaites. Depuis le 6 décembre, les catalans n’ont pas connu la défaite. Une série de 5 victoires qui marque un petit réveil après un mois de novembre plus contrasté (3 victoires, 3 défaites).

Publicité

Cette saison, Svetislav Pesic dirige une véritable armada. Les dirigeants des blaugrana veulent s’offrir un titre européen. Les différentes signatures font tourner les têtes… et parler les amateurs de chiffres : 32 millions d’euros de pertes prévus selon les sites spécialisés, un salaire de 20 millions sur 4 ans pour Mirotic. Parlons-en de Nikola Mirotic. L’étoile la plus scintillante dans une constellation déjà bien fournie au vu du recrutement effectué cet été (Higgins, Davies, Abrines, Delaney). Oublié en NBA, il fait les beaux jours de Barcelone cet année.

Publicité

Lire aussi | Milos Teodosic domine l’Eurocup !

L’ancien madrilène avait débuté la campagne d’Euroleague pied au planché et ne veut pas s’arrêter en si bon chemin. Oui car, pour le moment, personne n’a véritablement réussi à stopper Mirotic et seul lui semble pouvoir décider de ses performances. Une seule fois cette saison, l’espagnol originaire du Monténégro est descendu sous les 10 points marqués (7), face au Fenerbahçe. Pourtant, il termine la rencontre avec 14 d’évaluation, se rendant disponible dans d’autres domaines (10 rebonds, 2 passes, 2 interceptions).

Publicité

En ce mois de décembre, il est clairement le visage de la réussite barcelonaise. 19.6 points, 8.6 rebonds, 25.4 d’évaluation de moyenne en 5 rencontres, un bon 33 d’évaluation face à l’Olympiacos accompagné de 15 rebonds, son record en carrière, pour terminer l’année lors du match de vendredi. Marquer des points, il le fait avec facilité et une réussite à 2 points déconcertante, tournant à 73.6% près du panier (28/38).

Publicité

Deux fois meilleur jeune de la compétition par le passé, Mirotic décroche un troisième trophée de meilleur joueur du mois en Euroleague. Jusqu’où ira-t-il cette année ?

Les dernières actualités