Euroleague – Un Asvel-Real sous le signe des absences !

0

Affiche de gala à l’Astroballe. Malheureusement, il faudra faire sans plusieurs éléments dans chaque équipe. Pire, l’Asvel sera privé de son coach.

Publicité

Suite de la dix-septième journée d’Euroleague. L’Asvel, actuellement neuvième de la compétition (8 victoires, 8 défaites) et petite surprise de la saison reçoit l’ogre Real Madrid (13 victoires, 3 défaites), leader du classement. La maison blanche débarque à l’Astroballe en pleine confiance grâce à sa série de 11 victoires consécutives. Cependant, plus l’heure du match approche et plus les mauvaises nouvelles tombent.

Commençons par les locaux avec l’absence d’Edwin Jackson. L’arrière de 30 ans est out pour deux semaines à cause d’une gêne au genou, contractée après un coup reçu lors du match face à l’Olympiacos. Déjà absent fin 2019 à la suite d’une grippe, il sera encore absent pour le premier match de 2020 en Euroleague afin de soigner sa blessure.

Lire aussi | Vassilis Spanoulis dans l’Histoire de l’Euroleague !

C’est ensuite le coach, Zvezdan Mitrovic qui manquera à l’Asvel. En effet, le club vient de communiquer que le monténégrin a lui aussi contracté la grippe. Dans l’impossibilité d’être sur le banc, c’est TJ Parker qui tiendra la plaquette ce soir. Le frère de Tony a déjà goûté à une compétition européenne. C’était lors de la saison 2017-2018 en Eurocup.

Publicité

Chez les espagnols, ce sont cinq joueurs qui manquent à l’appel. Sergio Llull (biceps), Felipe Reyes (problème musculaire), Gabriel Deck (entorse au genou), Jaycee Carroll et enfin Anthony Randolph (cuisse). Jeff Taylor n’était pas certain de disputer la rencontre mais a bien fait le déplacement en France.

Cette rencontre entre les deux équipes est leur premier affrontement depuis… février 2003. En Espagne, l’Asvel de Philippe Hervé avait remporté la bataille 85 à 77 grâce aux 18 points de Robert Gulyas et le 16 points, 19 d’évaluation de Sacha Giffa.

https://twitter.com/EuroLeague/status/1213113119968501763?s=20

L’Asvel, à domicile, est une citadelle (presque) imprenable en Euroleague cette saison. Face à un Real Madrid décimé mais toujours aussi talentueux, il faudra de nouveau sortir une rencontre de très haut niveau. TJ Parker va devoir trouver les mots.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.