NBA – Comment LeBron James a dépensé son premier gros chèque

LeBron James sous le maillot des Cavs

Modèle de réussite et de business, LeBron James a reçu son premier chèque de plusieurs millions de la part de Nike en 2003. Alors que beaucoup auraient fait sauter la banque, à 18 ans seulement, le King s’est contenté de peu.

Publicité

Petit retour en 2003. Un phénomène nommé LeBron James est sélectionné avec le first pick par les Cavaliers à la draft. Jamais un tel joueur n’a eu une telle hype dès le lycée, et les sponsors se l’arrachent au vu du potentiel du bonhomme.

Nike rafle la mise et le King signe un énorme contrat de 87 millions de dollars, une somme évidemment colossale pour un jeune joueur. Alors que beaucoup auraient eu la tête qui tourne face à tant d’argent, LeBron s’est contenté d’une action toute simple.

Publicité

C’est son ancien directeur des relations publiques Chris Denis qui a relaté l’événement auprès d’ESPN :

En 2003, LeBron a reçu son premier chèque de Nike, qui est en fait arrivé chez moi par FedEx. Après que je lui ai remis en main propre, LeBron a pris ce chèque Nike de plusieurs millions de dollars, l’a déposé à la banque et en est ressorti avec peut-être 2.000$ en espèces.

Il n’a jamais dépensé ou s’est livré à des actes frivoles quand l’argent est arrivé.

Lire aussi | Comment LeBron James dépense-t-il son argent aujourd’hui ?

Publicité

LeBron s’est donc contenté de prendre 2.000$ en cash afin d’en faire profiter ses proches, à la manière d’un ami qu’il a emmené à un parc d’attractions. En plus du chèque, Nike s’est permis de chouchouter son joyau en le gâtant, lui et ses proches :

Le lendemain, Nike a fait pleuvoir tellement de produits sur lui et ses amis proches que c’était comme Noël à West Akron.

Pas de quoi s’enflammer pour le King avec cet énorme chèque, qui a surtout porté son attention sur ses amis les plus proches. Ces derniers sont d’ailleurs toujours à ses côtés, à l’image de Rich Paul son agent, Randy Mims et Maverick Carter.

Publicité




Après une enfance difficile, LeBron avait déjà le sens des réalités et une âme de businessman. Près de 17 ans plus tard, The Chosen One doit sans doute être heureux d’avoir fait le bon choix ce jour-là et peut désormais profiter d’un empire qui ne cesse de s’agrandir, lui garantissant une belle vie après la retraite pour lui, sa famille, ses proches et les générations futures.

Alors que beaucoup de joueurs NBA gèrent historiquement mal leur argent et finissent ruinés, le King est un exemple à suivre. Jayson Tatum l’a bien compris, lui qui affiche une gestion ultra intelligente de ses salaires et contrats. Prévoyance, le mot-clé.

Publicité

LeBron James était déjà mature à 18 ans. Malgré plusieurs millions sur le compte en banque, pas de folies, juste de quoi gâter ses proches. Suivez l’exemple, même sans avoir les 6 zéros.

En coulisses LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

Feed NBA 24/24