NBA – Zion Williamson prend complètement feu dans le dernier quart-temps !

Zion Williamson prend feu dans le 4ème quart-temps
Capture d’écran : YouTube NBA

Pour sa première dans le monde professionnel, Zion Williamson a été surveillé comme le lait sur le feu par son staff. Pourtant, la restriction de minutes ne l’a pas empêché de prendre complètement feu dans le dernier quart-temps !

Publicité

Cette nuit, tous les yeux étaient rivés sur le Smoothie King Center de la Nouvelle-Orléans. Aux alentours de 3h30, le monde s’est arrêté pour assister aux débuts tant attendus du phénomène Zion Williamson.

La hype était forte évidemment, mais le coach Alvin Gentry a refroidi tout le monde avant même le début du match. Pour lui les choses étaient claires d’entrée de jeu : « Zion ne jouera que par courtes périodes de 3 à 5 minutes ».

Publicité

Et le coach a tenu parole. Enfin sur 3 quart-temps. Sur les 36 premières minutes, Zion n’a joué « que » 11 minutes et 40 secondes. 3 minutes 30 dans le premier et le troisième quart-temps, et 4 minutes 40 dans le second.

Mais la star des Pelicans a forcé le destin. Alors qu’il s’apprêtait à sortir dans l’ultime période, Zion a pris complètement feu, en inscrivant pas moins de 17 points consécutifs ! Et pas de la façon que vous imaginez !

Publicité

Voir aussi | Le premier panier en NBA de Zion Williamson

Non respecté par la défense des Spurs depuis le début du match, Williamson a sanctionné les largesses adverses de loin. Pas une fois, non. Pas deux fois. Pas trois fois. Mais bien quatre fois ! QUATRE ! On vous conseille de mettre le son pour visionner ce parfait 4/4 longue distance.

Publicité

Dans l’ultime période, Zion Williamson a donc inscrit pas moins de 17 points en l’espace de 3 minutes ! Le tout sans le moindre dunk ! Au final, l’intérieur, qui a joué un bon moment au poste 5, termine avec 22 points (8/11 au tir dont 4/4 de loin), 7 rebonds et 3 passes en 18 minutes. On peut aussi ajouter un chant « MVP » à sa ligne de stats. Les fans lui ont rapidement pardonné les 5 pertes de balle !

Publicité

On voulait du spectacle pour cette première, on en a eu ! Il aura fallu de la patience, mais l’attente en valait la peine. Le dicton « tout vient à point à qui sait attendre » n’aura jamais eu autant de sens que cette nuit.

Feed NBA 24/24