Publicité

NBA – Donovan Mitchell salement trollé par un double champion

Donovan Mitchell sourit avec le maillot du Jazz
The Underdog Sports (DR)

Cette nuit sur Twitter, Donovan Mitchell s’en est pris à Vernon Maxwell, double champion NBA avec les Rockets dans les années 90′. Spida pensait sûrement bien faire en répondant à son ainé, mais en réalité, il est tombé dans un troll de grande qualité.

Publicité

Pour une grande majorité, Mad Max est une saga cinématographique australienne réalisée par George Miller. Pour les autres, c’est le surnom d’un des personnages les plus tumultueux de la NBA des années 90′ : Vernon Maxwell.

L’arrière double champion avec les Rockets tient son sobriquet de la violence avec laquelle il jouait. Une violence qui rappelait fortement aux fans le monde post-apocalyptique proposé par les films Mad Max.

Publicité

Ses principaux faits d’armes ? On peut citer une suspension de 10 matchs pour s’être battu avec un spectateur en tribune, ou une autre pour en être venu aux mains avec le légendaire Gary Payton dans les vestiaires des SuperSonics en 2000.

Mais ce pour quoi les aficionados des 90’s se souviennent principalement de Vernon Maxwell, c’est pour cette campagne de playoffs calamiteuse en 1995, au cours de laquelle il a décidé d’abandonner ses coéquipiers après un seul match. Cette rencontre avait lieu face au Jazz, et depuis, Mad Max voue une haine inexplicable à la franchise de Salt Lake City. Ce qui se traduit par une série de troll sur Twitter, le dernier datant d’hier.

Publicité

Lire aussi | Très bonne nouvelle en vue pour Zion Williamson ?

Voilà pourquoi je suis dans l’Utah. J’ai décidé d’offrir une démonstration gratuite aux meilleurs jeunes shooteurs de l’état en signe de trêve, et dans le but d’améliorer ma relation avec les fans du Jazz. Voici les meilleurs tireurs que l’Utah a à offrir…

Quand on prend en compte le festival de « air ball » offert par les adolescents sur la vidéo et que l’on se remémore le passif entre Vernon Maxwell et l’Utah, le troll apparait gros comme une maison. Mais Donovan Mitchell n’était visiblement pas au fait de tout cela. Et il est tombé dans le panneau en décidant de s’en prendre à son ainé.

Publicité




Je ne te connais pas l’ancien, mais je t’assure que le but d’une « démonstration gratuite » ou de n’importe quelle démonstration est d’inspirer et d’apprendre. Mais oui, moquons nous de ces jeunes qui essaient de jouer. C’est plus facile de se moquer que de leur apprendre… Fais ton travail et enseigne.

Rapidement, les followers de Spida lui ont signalé le piège, et le (peut-être ?) futur All-Star a supprimé son tweet. Mais sur internet, rien ne disparait jamais, et ce magnifique troll restera dans les mémoires.

Publicité

On ne pourra jamais reprocher à Donovan Mitchell de ne pas défendre sa communauté. Même si sur ce coup, son amour pour les fans du Jazz l’a entrainé dans un sublime troll.

Buzz Donovan Mitchell NBA 24/24 Utah Jazz

En direct : toute l'actu NBA