NBA – Après son trash-talking, Russell Westbrook en remet une couche sur Rudy Gobert !

Troll Rockets pour Kings
USA Today (DR)

Le « rock-the-baby » ne lui aura donc pas suffi : Russell Westbrook a de nouveau envoyé un message à Rudy Gobert après la rencontre, cette fois-ci verbalement.

Publicité

39 points, 6 rebonds, 4 passes décisives : Russell Westbrook a fait l’étalage de toutes ses qualités basket sur le terrain la nuit dernière face au Jazz. Le meneur de Houston n’a malgré tout pas empêché la défaite de son équipe dans les ultimes secondes de la rencontre, grâce à un shoot ultra-contesté de Bojan Bogdanovic (113-114).

Dans ce qui s’est apparenté au thriller de la nuit, le Brodie s’est montré particulièrement remonté. Outre sa belle fiche de statistiques, il a également fait parler de lui sur une action qui l’opposait à Rudy Gobert, et de laquelle il est ressorti vainqueur.

Publicité

Sur un switch défensif, le pivot français s’est retrouvé confronté à Westbrook, et n’a pas pu contenir son drive ni contrer son layup. Habitué des célébrations provocatrices envers ses adversaires, Russ a donc sorti son désormais classique « rock-the-baby » pour provoquer Gobert.

Si c’est le MVP de la saison régulière 2017 qui a remporté ce duel en opposition, c’est bien le double défenseur de l’année en titre qui est reparti du Toyota Center avec la victoire. De quoi calmer l’arrogance de Westbrook ? Tout le contraire.

Publicité

Lire aussi | La ligue a pris sa décision sur l’incident Damian Lillard/Rudy Gobert

Appelé à revenir sur cet épisode en interview d’après-match, Westbrook a affirmé que la présence de Gobert dans la raquette n’avait pas influencé le moins du monde son action. Au contraire, il a attaqué son adversaire de la même manière que les autres.

Je vais au contact avec lui et je mets cette m**** dans le panier. Rudy Gobert ou pas, c’est le même traitement. Il est juste un peu plus grand que les autres.

Publicité

La dissuasion qu’apporte Gobert dans la raquette, qui en repousse plus d’un, ne semble donc pas effrayer un Russ West décidément très en confiance ces dernières semaines. Ce dernier n’a effectivement pas semblé affecté par la présence du pivot du Jazz sur le drive en question, et a fait mieux que résister au défi physique imposé.

L’ancien d’OKC a prouvé tout au long de sa carrière qu’il avait le courage et les capacités pour se frotter aux plus férus défenseurs de la ligue. Il n’a pas dérogé à sa réputation la nuit dernière, et son impact physique pourra se montrer des plus utiles dans l’effectif de petite taille des Rockets.

Publicité

N’en reste pas moins que ce genre de sortie, certes honnête de la part de Russell Westbrook, risque de déplaire et d’être jugée malvenue pour bons nombres d’observateurs après une défaite de sa propre équipe.

Les dernières actualités