NBA – Les discussions de Barack Obama avec plusieurs stars

Barack Obama en discussion avec Luka Doncic lors du All-Star Weekend 2020
Vernon Bryant

Entretenant un lien étroit avec Chicago, Barack Obama s’est montré très présent à l’occasion du All-Star Weekend qui prenait place dans l’Illinois. L’ancien président américain en a profité pour parler basket avec plusieurs joueurs de la ligue.

Publicité

Tout le monde se souvient des réceptions des équipes championnes à la Maison Blanche que Barack Obama animait durant ses deux mandats. L’ancien président était (et reste) un immense amateur de basket et de la NBA, et ne se faisait alors pas prier pour discuter et plaisanter du parcours des franchises qu’il accueillait avec joie.

Cette année, et pour la première fois depuis 1988, la ligue avait choisi Chicago comme ville d’accueil de son All-Star Game. Fanatique des Bulls de Michael Jordan, l’ancien président des États-Unis a donc profité de l’occasion pour multiplier les apparitions durant le week-end en question.

Publicité

Événement mené par NBA Cares, invité spécial d’un brunch organisé par la ligue, hôte d’une conférence tenue par sa fondation : les occasions étaient multiples pour Obama de côtoyer les stars présentes. Il a notamment pu afficher sa culture basket en discutant avec les jeunes pépites mobilisées pour la première citée. Il s’est dans un premier temps montré drôle et paternaliste envers Ja Morant, lui glissant un petit conseil :

Sois prudent quand tu t’envoles pour aller dunker !

Il a ensuite fait preuve d’humour en voyant Luka Doncic et Jason Kidd assis côte à côte. Puis, c’est à Zion Williamson qu’il s’est adressé. Le rookie des Pelicans semblait ainsi très touché par les paroles de l’ancien président après leur échange, qu’il place comme l’une des deux meilleures expériences de sa vie.

Publicité

Lire aussi | Pour Barack Obama, Michael Jordan avait son défenseur ultime lors des Finales 1996

Il m’a dit que je jouais très bien. J’ai un peu décroché après ça ! C’est tout ce que j’avais besoin d’entendre pour être honnête.

J’étais là : « Vous suivez mon parcours ? J’ai 19 ans. Vous avez probablement l’un des emplois du temps les plus chargés du monde, et vous êtes capable de suivre un rookie, les superstars, les joueurs d’université, et même les joueurs de lycée ? Citer leurs stats et ce qu’ils ont bien fait, ou ce qu’ils pourraient perfectionner ? »

Quand il m’a dit ça, mon respect envers lui a énormément grandi.

S’il sait prendre la casquette du téléspectateur avisé, Barack Obama n’en reste pas moins un homme influent, capable de cerner l’impact que certains joueurs peuvent avoir sur leurs fans. À l’occasion de la discussion organisée par la Obama Foundation, samedi dernier, l’ancien résident de la Maison Blanche a donc recommandé à Giannis Antetokounmpo d’être plus présent publiquement. Une requête que le Greek Freak compte bien mettre en application, tout comme d’autres conseils extra-sportifs.

Publicité

C’était une expérience géniale. Évidemment, j’étais très nerveux. C’était la seconde fois que je rencontrais Barack Obama. Personnellement, j’étais juste là pour apprendre. Chris Paul est dans la ligue depuis 15 ou 16 ans, pareil pour Kevin Love. J’étais là pour apprendre d’eux.

Je suis un gars plutôt discret, je n’aime pas partager ce que je fais, comment j’occupe mon temps. Mais ce que j’ai appris de lui, c’est que si l’on veut apporter un changement dans la vie des gens et que l’on veut qu’ils suivent le droit chemin, il faut être plus présent publiquement. C’est ce qu’il m’a dit. On a eu une conversation, et il m’a donné beaucoup de conseils pour mon fils.

Père d’un petit Liam Charles depuis le 10 février, Giannis pourra donc s’inspirer de la riche expérience de parent de Barack Obama avec Malia et Nastasha, ses deux filles.

Publicité

Certes présent pour célébrer le basket et la NBA comme l’événement le demande, Barack Obama aura fait de sa visite au All-Star Weekend une véritable source d’inspiration que certains joueurs ne sont pas près d’oublier.

Feed NBA 24/24