Une star est née durant ce début de tournoi NCAA, avec l’éclosion du génial Ja Morant. Le joueur de 19 ans a mis tout Murray State sur ses épaules, les portant à un upset contre Marquette avant de tirer sa révérence en allant au bout de lui-même face à FSU. Mais connaissez-vous vraiment Ja ? On vous propose de le découvrir en 5 anecdotes.


1. Son ascension est fulgurante

La plupart des top prospects sont sous le feu des projecteurs depuis le high school, et sont promis aux toutes premières places de la draft dès leur plus jeune âge. Pour Ja Morant, en revanche, c’est différent. Sorti du lycée dans l’anonymat le plus total, le meneur a atterri dans la modeste université de Murray State. Après une saison freshman sympathique mais pas fracassante (12 points, 6 passes), Morant était projeté autour de la 15ème ou 16ème place de la draft. Aujourd’hui ? Il s’est affirmé comme le probable numéro 2 derrière Zion Williamson après une saison sophomore à 24 points, 10 passes et 6 rebonds de moyenne, ponctuée de plusieurs triple-doubles. Fulgurant. Aucun joueur n’a effectué une progression aussi significative cette saison.

(Si vous souhaitez découvrir d’autres stars NBA qui ont surmonté le scepticisme, à l’image d’un Steph Curry classé 263ème à sa sortie de high school (!), on vous propose de découvrir le classement des joueurs majeurs de la grande ligue à leur sortie du lycée, avec de sacrées surprises).

2. Il a déjà joué avec Zion Williamson

C’est une histoire méconnue mais qui ne manquera pas d’être bientôt relayée par tous les médias à l’approche de la draft : Ja Morant et Zion Williamson ont joué ensemble. Il y a 4 ans, lors de l’été 2015, les deux adolescents se sont en effet retrouvées dans la même équipe AAU. Ricky Taylor, qui coachait les garçons, se souvient de la puissance physique de Zion ainsi que de son indéboulonnable humilité :

« Il était incroyablement humble. Pour moi, c’était le meilleur joueur de l’Etat. Un scoreur explosif, il pouvait mettre 15 points de suite, défendre… Bien souvent, je me contentais juste d’admirer »

Ja Morant, lui, était moins en avance à l’époque, disposant notamment d’un physique loin d’être aussi développé au même âge. Taylor se souvient cependant du cœur du joueur :

« Intelligent, mature et résistant. Le nombre de fois où il a joué blessé… Il avait du cœur comme j’ai rarement vu »

Après cet été, les deux garçons, bien évidemment loin de s’imaginer qu’ils seraient potentiellement réunis sur la plus haute scène 4 ans plus tard, ont repris leurs chemins respectifs. Avant de se retrouver en NBA la saison prochaine en tant que superstars.

3. Il est comparé à Russell Westbrook

A qui comparer Ja Morant ? La question s’est beaucoup posée depuis la fin de saison stellaire du meneur, et une réponse revient avec insistance : Russell Westbrook. L’explosivité, les dunks surpuissants, le tempérament, la capacité à être partout sur le terrain, le gabarit… Les points communs sont nombreux, et cela jusque dans les défauts : Morant commet encore un peu trop de turnovers, et n’a pas franchement le tir le plus fiable du monde à l’heure actuelle. Le consultant ESPN Seth Greenberg voit du Westbrook, mais aussi du De’Aaron Fox dans le jeune Ja :

« C’est un passeur plus créatif que ces deux gars [Westbrook et Fox], mais probablement pas un finisseur aussi bon que Brodie. Il va devoir améliorer son tir, mais je pense qu’il n’aura pas de soucis »

4. Son père, qui est son plus grand fan, a joué avec Ray Allen

Impossible d’échapper à Tee Morant, le papa de Ja. Après le monstrueux triple-double de son fiston face à Marquette en ouverture de la March Madness, le patriarche avait défrayé la chronique quand, à la question de savoir à quelle place Ja Morant devrait être drafté, il avait répondu : « Il y a quoi avant numéro 1 ? »

Tee Morant suit son fils partout, et question basket, il s’y connait. Le hasard a voulu qu’il soit coéquipier de Ray Allen au lycée. Il a ensuite poursuivi une modeste carrière universitaire à Claflin University en Caroline du Sud, avant de devenir un joueur professionnel en Europe. A la naissance de Ja, il est revenu au pays et s’est établi en tant que coiffeur.

5. Il pourrait écrire l’histoire à la draft

Ja Morant a déjà laissé son empreinte à Murray State en atteignant le tournoi NCAA lors des 2 saisons qu’il y a passées, une participation à la grand-messe du basket universitaire qui n’était plus à l’ordre du jour depuis la saison 2011-2012 pour Murray State. Désormais, il peut encore faire tomber quelques barrières lors de la draft de juin.

En effet, en cas de sélection dans le top 3, qui apparaît comme très probable à l’heure actuelle, il serait le premier Américain non-freshman à être sélectionné si haut depuis 2013, ainsi que le premier joueur issu d’une université mid-major (c’est à dire une université hors des 8 conférences majeures) depuis Derrick Rose il y a 11 ans. Rien que ça.

L’avenir s’annonce radieux pour Ja Morant, et on a hâte de le suivre dans les prochaines étapes de sa carrière. A star is born.

Envie de lire nos précédents numéros des « 5 choses que vous ne saviez (sûrement) pas » ? Ça se passe ci-dessous :

Tacko FallKawhi LeonardLou WilliamsJames HardenJa MorantBoban MarjanovicStephen CurryZion WilliamsonLuka DoncicHakeem OlajuwonGiannis AntetokounmpoMetta World PeaceJoel EmbiidRussell WestbrookDerrick RoseKevin DurantLeBron JamesJimmy ButlerYao MingLatrell SprewellLance StephensonJ.R. SmithKobe BryantBen SimmonsDeMarcus CousinsDonovan MitchellJaVale McGeeAdrian Wojnarowski


Voir les joueurs par ordre alphabétique


Envie d’un petit test ? Découvrez quel est le meilleur joueur NBA né le même jour que vous.

A propos de l'auteur

Rédacteur en chef Parlons Basket & Parlons NBA. Chez RMC de temps à autres. Le sang-froid de Larry Bird, le mental d'Olivier Giroud.