NBA – Sa carrière, ses galères, sa sœur : Isaiah Thomas livre une touchante interview

Isaiah Thomas blessure
(DR)

Récemment recruté puis coupé par les Clippers, Isaiah Thomas a accordé une longue et touchante interview à HoopsHype où il évoque sa situation actuelle, sa carrière ainsi que les moments difficiles qu’il a pu traverser.

Publicité

Après un apogée à Boston lors de la saison 2016-2017, la carrière d’Isaiah Thomas connaît une période bien plus difficile ces derniers mois. Tradé par Washington aux Clippers à quelques heures de la trade deadline, le meneur de poche a rapidement vu son contrat coupé par sa nouvelle franchise. Un contrecoup sur lequel le joueur est déjà revenu pour HoopsHype, avant d’évoquer plus largement sa carrière, les épreuves qu’il a traversé et son avenir. Petit florilège.

Comment vous sentez-vous physiquement à l’heure actuelle ?

Je me sens bien. Comme tout le monde a pu le voir cette saison, j’ai été capable de jouer tous les matchs et de m’entraîner tous les jours. Je n’avais pas à prendre de jours de repos, je pouvais me concentrer uniquement sur mon travail et mon bien-être. Il n’y a pas de questions à se poser concernant ma santé. Maintenant, je reste en forme et prêt pour la prochaine opportunité.

Publicité

Vous ou votre camp avez-vous déjà eu des discussions avec d’autres équipes ?

Oui. Je ne dirai pas quelles équipes spécifiquement, mais on a discuté avec plusieurs. Certaines sont intéressées, mais on essaye juste de voir quelle situation serait la meilleure pour moi. On sait aussi que d’autres opportunités peuvent arriver. Que ce soit une équipe de playoffs où j’aurai le rôle qu’ils souhaitent, ou bien une équipe en progression où je serai capable d’aider les jeunes joueurs en tant que bon vétéran, je tirerai avantage de l’opportunité qu’on m’offrira, quelle qu’elle soit.

Avez-vous une histoire à nous raconter à propos de Kobe Bryant ?

L’une des histoires sur les parquets qui me vient en tête est celle où j’affrontais Kobe pour mon premier match en NBA. J’étais aux Kings et pendant le training camp, le coach Paul Westphal avait instauré une règle pour que personne n’essaye de me jouer au poste. Tout le monde perdait le ballon ou était forcé à prendre un tir difficile lorsqu’ils essayaient de me poster, donc il demandait toujours que personne ne me joue au poste. Quand il m’a fait entrer pour mon premier match dans la ligue, il a dit à tout le monde sur qui ils devaient défendre et n’a pas dit qui devait se coltiner Kobe. Je l’ai regardé, genre : « Euh, qui prend Kobe ?! » Et Paul Westphal me répond : « IT, tu prends Kobe. Rappelle-toi, personne n’a le droit de te jouer au poste ! » Il me motivait et je ne sais même pas s’il réalisait que Kobe était mon joueur préféré. Sur trois possessions consécutives, Kobe m’a posté et a marqué sur deux d’entre elles. Je souriais simplement en allant de l’autre côté du terrain. C’était tout simplement hilarant. C’est l’un des souvenirs sur les parquets qui m’a le plus marqué, même si je n’étais pas proche de lui à ce moment-là.

Publicité

Lire aussi | Damian Lillard révèle la raison qui le pousse à autant se soucier de ses coéquipiers

Gérer le décès de votre sœur, notamment sur le plan médiatique, était-ce difficile ?

Eh bien, c’était le moment le plus difficile de ma vie. Le basket était la seule chose qui m’a permis de tenir le coup durant ces deux heures et demie. À part ça, lorsque j’étais loin des terrains, c’était de nouveau la vie réelle. Je l’ai déjà dit : je pense que j’ai vécu la meilleure et la pire année de ma vie au même moment. Imaginez. C’était difficile, et c’est toujours difficile aujourd’hui. Mais je sais que les gens comme ma sœur, comme Kobe Bryant et Nipsey Hussle sont… [Silence]

Après tout ce qui est arrivé, seriez-vous ouvert à l’idée de rejouer pour les Celtics ?

Bien sûr, si l’opportunité se présente. Je n’ai aucune rancœur envers eux, ils le savent. J’éprouve un véritable amour pour la ville de Boston. Si cela devait arriver, j’adorerais faire partie de ce qu’ils sont en train de créer. On ne sait jamais. Je suis toujours ouvert pour n’importe quelle opportunité en NBA et pratiquer le sport que j’adore au plus haut niveau. Si cette opportunité se présente, bien sûr. Le temps a passé.

Publicité

Quel conseil donneriez-vous à un jeune joueur dans le business qu’est la NBA ?

Au bout du compte, je pense que vous devez continuer d’être vous-même. Vous devez continuer à croire en vous et être professionnel, sur et en-dehors des terrains. Je pense qu’être professionnel, c’est l’un des attributs les plus importants que puisse avoir un joueur. Vous devez savoir que c’est un business, et que vous devez malgré tout faire votre part du travail chaque jour, quelles que soient les circonstances. Vous devriez apprécier les hauts, mais aussi les bas. J’ai toujours dit que mes objectifs sont plus grands que les obstacles que j’ai dû surmonter. L’adversité construit le caractère. Je ne dis pas que c’est facile, car ça ne l’est pas, mais je garde toujours un œil sur mon plus grand objectif, qui est de devenir l’un des meilleurs joueurs de basket de l’histoire. Je le pense. Je viens d’avoir 31 ans et j’ai toujours beaucoup à donner. Il s’agit simplement d’être dans la bonne situation.

Publicité

Personnage attachant de la ligue, Isaiah Thomas semble plus que jamais prêt à relever le défi qui l’attend, qu’il se trouve à Boston ou ailleurs.

Déclarations Isaiah Thomas NBA 24/24

Les dernières actualités