NBA – La séquence méconnue de Michael Jordan au lendemain du titre de 1991

0

Première star mondiale de la NBA, Michael Jordan a entretenu durant plusieurs années l’image d’un homme renfermé sur lui-même et craintif de la foule à cause de son immense notoriété. Mais ce n’était pas encore le cas après son premier titre en 1991, comme le raconte un reporter qui couvrait son retour auréolé d’une bague à Chicago.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

Avant que la saison 1990-1991 ne débute, Michael Jordan possède encore l’image d’un joueur excellent mais incapable d’amener son équipe jusqu’au titre. Il sort en effet de quatre saisons achevées en tant que meilleur marqueur de la ligue, tout en restant sur trois séries perdues face aux Pistons en playoffs.

Néanmoins, l’année 1991 sera la bonne, puisque les Bulls disposent de Detroit en Finales de conférence Est, puis des Lakers en Finales NBA pour conquérir le premier titre de leur histoire. Jordan peut exulter, au même titre que toute la ville de Chicago, qui attendait que son prophète les mène jusqu’à la terre promise.

Cette célébration, le journaliste de Fansided Mark Carman l’a vécue de l’intérieur. Étudiant au lycée d’Highland Park à Chicago, il fêté comme il se doit ce premier titre NBA. 30 ans plus tard, il révèle d’ailleurs une scène atypique à laquelle il a assisté lors du retour de Mike dans la ville, avec des fans venus accueillir leur héros dans sa plus stricte intimité. Il raconte une scène assez dingue :

Michael Jordan habitait dans le quartier d’Highland Park à l’époque, dans la Windy Hill Lane. C’était une rue calme, en cul de sac cachée mais accessible à tous. Ce n’était pas un pâté de maisons fermé, l’allée de Jordan était courte et donnait directement sur la rue.

Lire aussi | Michael Jordan raconte pourquoi il aimait tant trash-talker les fans pendant les matchs

À peu près 50 personnes s’étaient rassemblées dans cette rue en attendant que Jordan revienne de l’aéroport. Personne ne savait vraiment s’il allait rentrer à la maison, mais à quel autre endroit aurait-il pu aller ? Et là, une Porsche blanche dévale la rue. Plaque d’immatriculation MJ JJ. Michael Jordan, Juanita Jordan, la première femme de Jordan.

Jordan est entré dans l’allée, et a rangé sa voiture dans son garage. Que s’est-il passé après ? Juanita est sortie puis est rentrée dans la maison. Jordan est resté debout, à regarder la petite foule qui le fixait. Il a ensuite tendu sa main droite, invitant tout le monde à le rejoindre pour le féliciter.

Une ligne improvisée s’est formée, et tout le monde a serré la main de Jordan. Sauf moi. Je suis resté de l’autre côté de la rue. Je me suis dit que je ne voulais pas le déranger. Jordan était pourtant ravi qu’on le dérange. Il venait juste de remporter son premier titre. Si quelqu’un lui avait demandé, il leur aurait préparé un sandwich et offert un verre de vin. 

Et quand la foule quitta les lieux, Jordan agita sa main avant de dire : « Merci d’être venu ». […] Il ne lui restait qu’un ou deux moments d’innocence comme cela. C’était l’un d’eux.

Une histoire inconcevable dans la suite de la carrière de Michael Jordan, tant sa cote de popularité et la furie que son passage engendrait ont grandi les années suivantes. Sa sécurité aurait même pu être mise en jeu.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.