NBA – Michael Jordan raconte pourquoi il aimait trash-talker les fans… durant les matchs

0

Aujourd’hui, les interactions entre fans et joueurs sont limitées et bien souvent, lorsqu’une conversation un peu virulente s’engage, le spectateur finit escorté par la sécurité. Michael Jordan, loin de se plaindre auprès des autorités, prenait lui un grand plaisir à répondre.

Publicité

De nos jours, il est particulièrement difficile pour un fan d’engager une conversation avec un joueur sur le terrain, quelle qu’elle soit. Ça l’est encore plus quand le spectateur cherche à faire un peu de trashtalking.

Au cours de la saison 2018-2019, Russell Westbrook, attaqué verbalement par un fan à Utah, avait obtenu sa sortie de la salle et son bannissement à vie du public. Plus récemment, c’est LeBron James qui avait dû fortement recadrer un individu à la langue un peu trop pendue.

Pourtant, dans les années 90, les joutes verbales entre les stars de la ligue et les supporters du premier rang étaient légion. Elles font même partie de l’histoire de la ligue. Le fameux choke de Reggie Miller à l’intention de Spike Lee restera dans la légende par exemple.

Parmi les plus gros trashtalkeurs de la NBA : Michael Jordan. Jamais le dernier pour relever un défi, le GOAT se servait des invectives en provenance des travées. L’histoire voudrait même qu’un jour, après avoir dunké sur John Stockton, un fan aurait demandé au « Airness » de s’en prendre à quelqu’un de sa taille. Ce à quoi Jordan aurait répondu d’un poster sur le pivot Mel Turpin. Avant de lancer un « il est assez grand lui ? » au fan. MJ a expliqué pourquoi il prenait tant de plaisir à parler au public.

Lire aussi | Le jour où Michael Jordan a puni sans pitié Gary Payton

Je pense que les fans doivent participer au trashtalking. Ils sont là pour voir le match, ils sont là pour voir le divertissement, et si tu ne leur parles pas, il y a comme cette impression que tu es isolé.

J’aime leur répondre. Magic le fait, et ça fait partie du jeu. Cela montre que tu aimes tellement ce sport que tu ne considères pas le basket comme un business si important que tu ne parles même pas aux gens. Ça montre que tu aimes le jeu.

Publicité

La vision de Michael Jordan semble bien loin de ce qui se fait en NBA aujourd’hui. Les fans sont-ils plus virulents dans leurs propos à notre époque ? Ou bien les joueurs sont-ils plus susceptibles ? Difficile de le dire. Mais quand on voit certaines vidéos en ligne et le ton de certains, on peut comprendre une perte de patience.

Peu importe les circonstances, peu importe les paroles, il était visiblement impossible de rentrer dans la tête de MJ. Puis, s’il plantait 50 points ou postérisait toute l’équipe à chaque parole déplacée d’un fan, le public a vite dû apprendre à se taire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.