Publicité

NBA – Quand Curry assassinait l’idée d’un « Steph Stopper » avec fracas

Stephen Curry victorieux lors des Finales 2015
(DR)

Durant les Finales 2015, peu après avoir reçu son premier titre de MVP, Steph Curry doit faire face à un défenseur chevronné, que les médias ne tardent pas à surnommer le « Steph Stopper ». Le Chef, lui, n’a pas tardé à remettre les pendules à l’heure. Flashback de cette mise au point trop souvent oubliée.

Publicité

Lors de la saison 2014-2015, et alors que personne ne les attend particulièrement, les Warriors réalisent un exercice de haute voltige, avec un bilan de 67 victoires pour 15 défaites. Ils peuvent alors principalement remercier Stephen Curry, immense révélation de l’année et qui est logiquement désigné MVP.

Ce dernier porte également son équipe durant les playoffs, jusqu’à retrouver les Cavaliers de LeBron James en Finales. Mais après un Game 1 abouti de la part du meneur (26 points, 8 passes) qui débouche sur une victoire des siens (108-100), le coach de Cleveland, David Blatt, décide d’opérer un changement dans son cinq majeur. Entre alors dans l’équation Matthew Dellavedova.

Publicité

L’Australien, qui n’a alors occupé qu’un rôle secondaire durant ses deux premières saisons dans la ligue, se démène pour compliquer la tâche de son adversaire direct lors du Game 2. Et il y parvient. Les Cavs regagnent l’avantage du terrain, et Delly limite Curry à 19 points, mais surtout à 5/23 au tir et 2/15 à 3 points !

Il n’en faut pas plus pour que les médias s’enflamment, et collent sur le front du teigneux meneur l’étiquette de « Steph Stopper ». L’expérience est reconduite à l’occasion du match 3, et si la star des Warriors plante bien 27 points à 50% au tir ce soir-là, ce sont encore les hommes de Blatt qui ressortent vainqueurs (96-91).

Lire aussi | Quand Stephen Curry s’auto-critique sauvagement sur sa défense

Publicité

Son équipe dans les cordes, et son statut de MVP remis en cause par un joueur de « seconde zone », Curry se doit de réagir. Il le fait avec la manière lors des deux rencontres suivantes pour redonner espoir à tout un peuple. Après 22 points inscrits dans un blowout 103-82, le Chef entre en éruption pendant un Game 5 magistral de sa part.

Crossovers, bombes de loin après un dribble ou en fadeaway, il écœure un par un ses adversaires, Dellavedova en premier lieu. Le sophomore a beau naviguer avec hargne au milieu des écrans et tenter de suivre au mieux les dribbles de son adversaire, rien n’y fait. Steph termine avec 37 points, dont 17 dans le dernier quart-temps, à 15/23 au tir et 7/13 derrière l’arc. De quoi redonner un avantage à son équipe dans la série, qui s’avèrera par la suite définitif.

Publicité




On ne peut que tirer notre chapeau devant le meilleur shooteur de la ligue.

La réaction de LeBron James quelques minutes après cette démolition en règle se passe de commentaires. Les médias, quant à eux, ont rapidement revu leur jugement quant à l’efficacité de Dellavedova sur le MVP.

Publicité

Bilan de cette histoire : ne jamais associer le mot « stopper » avec le nom de Stephen Curry, sous peine de voir ce dernier rapidement démolir cette idée. Matthew Dellavedova peut en attester.

Golden State Warriors NBA 24/24 Stephen Curry

En direct : toute l'actu NBA