Publicité

NBA – L’epic fail à 4 millions de dollars de Scottie Pippen

Scottie Pippen
Gary Dineen

Suite à la diffusion des premiers épisodes de « The Last Dance », le salaire dérisoire de Scottie Pippen durant ses années Bulls lui a suscité beaucoup de sympathie. Pour autant, il faut reconnaître que Pip n’a jamais été un as du business. La preuve avec son plus gros échec, qui lui a coûté 4 millions de dollars.

Publicité

18 millions de dollars sur 7 ans, soit une moyenne d’à peine plus de 2 millions par saison durant le fameux run des Bulls des années 1990 : l’annonce du salaire de Scottie Pippen à Chicago a laissé plus d’un téléspectateur de « The Last Dance » bouche bée.

Si Pip a incontestablement été malchanceux et un brin naïf sur ce coup, il a rattrapé le temps perdu en fin de carrière, lui permettant de raccrocher les sneakers avec plus de 110 millions de dollars gagnés sur les parquets. Un fait que son ex-épouse, la sulfureuse Larsa Pippen, n’a pas manqué de rappeler, provoquant un déluge de critiques envers elle sur les réseaux sociaux.

Publicité

Si le timing et la méthode ont de quoi être critiqués, l’ancienne femme du sextuple champion NBA a eu le mérite de mettre le doigt sur quelque chose d’assez flagrant : la gestion financière très calamiteuse de Pippen.

En dépit des sommes amassées sur les parquets et via les sponsors, l’ailier s’est retrouvé au bord de la faillite au début des années 2010. Et même aujourd’hui, après s’être refait la cerise, il ne pèse « que » 30 à 50 millions. C’est loin, très loin des 2.1 milliards d’un certain Michael Jordan.

Lire aussi | Le joueur mieux payé que Pippen et Jordan chez les Bulls

Publicité

Comment Pippen en est-il arrivé à la quasi-banqueroute au début des années 2000 ? La raison est simple : en grande partie, il s’agit de très mauvais investissements. Mais aucun ne fut plus ridicule que celui réalisé en 2002. Enfin payé à sa juste valeur, Pip profite et décide d’acheter un jet privé Gulfstream à 4.3 millions de dollars. En voici un modèle :

Publicité




Plutôt sympa, non ? Le problème, c’est que l’appareil n’a jamais décollé. Après l’avoir acheté, le numéro 33 a eu le déplaisir de découvrir que plus d’un million de dollars de réparation était nécessaire pour rendre l’engin opérationnel ! Les travaux n’ont jamais été faits.

Cet échec total, qui a résulté en une perte sèche de plus de 4 millions de dollars, a précipité la chute financière de Pippen. Fort heureusement, il a fini par gagner deux procès concernant ce dossier au début des années 2010, contribuant à ce qu’il se remette sur pied. Aujourd’hui, et même s’il ne vole pas, son avion se positionne parmi les 8 jets privés les plus chers des joueurs. Finalement, il sert quand même (un peu) a quelque chose.

Publicité

Si Michael Jordan n’a jamais eu le moindre problème à empiler les millions dans le business, Scottie Pippen semblait être le parfait inverse en la matière. Espérons que ce coûteux apprentissage lui ait appris une bonne leçon…

NBA 24/24 Scottie Pippen The Last Dance

En direct : toute l'actu NBA