NBA – 26 avril 1984 : La fin de match la plus étrange de l’histoire

0

En 1984, les Mavericks disputent les play-offs pour la première fois de leur courte histoire. Née en 1980, la franchise texane affronte les champions 1979, les Supersonics de Seattle, dans un match au scénario final dingue.

Publicité

Après trois années de galère, Dallas aperçoit enfin la lumière des play-offs. Avec Mark Aguirre, Rolando Blackman et Jay Vincent, tous draftés en 1981, les Mavs ont une équipe prometteuse. Face à eux, une franchise déjà bien établie : les Sonics de Jack Sikma et du scoreur Gus Williams…

Revivons ensemble l’une des fins de matchs les plus étranges de l’histoire, aussi appelée la « Moody Madness », en référence au lieu incongru dans lequel le match s’est disputé.

Tout d’abord, le contexte est chaud bouillant : dans la série, les Mavericks ont réussi à recoller à 2 victoires partout après un gros match de Mark Aguirre (29 points) lors du Game 4 à Seattle. Et pour le décisif 5ème match (les séries du premier tour se disputaient alors en 3 victoires et non pas 4), Dallas joue à domicile… Enfin presque.

A l’époque, peu de gens pensaient que les Mavs pouvaient se qualifier pour les play-offs. Leur salle de la Reunion Arena a donc été réservée pour un tournoi de tennis, ce qui témoigne de la piètre importance accordée à l’équipe ! Le match doit donc être délocalisé et se tenir un peu plus loin, dans la salle universitaire du Moody Coliseum. Et pour ne rien arranger, une forte tempête souffle sur le Texas.

Lire aussi | Duel fratricide entre Magic Johnson et Isiah Thomas

Pendant la rencontre, les deux équipes se tiennent au coude-à-coude, et ont besoin d’une prolongation pour se départager. Dallas prend une avance de 6 points, mais voit finalement revenir Seattle à une seule longueur… à une seconde de la fin.

C’est alors que commence la seconde la plus longue de l’histoire. Le Maverick Jay Vincent est chargé par son coach de lancer la balle sur son vis-à-vis pour que le chronomètre s’écoule. Seulement, Tom Chambers récupère la balle et tente un tir du milieu de terrain quand l’arbitre siffle la fin de la rencontre.

Tout le monde pense que Dallas a gagné. Les joueurs jubilent et rentrent au vestiaire après avoir passé, ils en sont persuadés, le premier tour de playoffs de l’histoire de la franchise. Mais pendant 14 minutes (!), les officiels du match se concertent dans la confusion générale. Ils en viennent à ce constat : la fin du match a été sifflée avant la réelle fin.

Publicité

Le jeu doit donc reprendre, les joueurs reviennent sur le parquet, remettant pour certains le maillot qu’ils avaient enlevé. Et, deuxième fait difficilement explicable : la balle est rendue à Seattle pour l’ultime possession ! Tous ces rebondissements laissent présager un scénario catastrophe pour les Mavs, qui auraient crié au scandale en cas de défaite. Mais l’alley-oop final des Sonics échoue. C’est officiel : Dallas l’emporte au terme d’un match palpitant et plein de surprises.

Si tout ça vous paraît fou et saugrenu, pas de panique : voici les images de cette soirée pleine de rebondissements, racontée par Legendary NBA.

Cette rencontre restera à jamais gravée dans l’esprit des supporters de Dallas. Elle est encore considérée par beaucoup comme le match fondateur de la franchise, et aura permis aux Mavericks d’être pris au sérieux dans une ville où les Cowboys de NFL régnaient en maîtres. Sacrée soirée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.