Publicité

NBA – 5 meneurs qui auraient totalement dominé en 2020

Allen Iverson tout sourire sous le maillot des Denver Nuggets
Lisa Blumenfled

Être un avant-gardiste n’a pas que du bon en NBA. Si certains joueurs ont réussi à s’imposer avec un jeu novateur, d’autres ont eu plus de mal à se fondre dans un moule où leurs caractéristiques avaient du mal à fleurir. Focus sur 5 joueurs qui auraient plus dominé aujourd’hui, qu’ils ne l’ont fait à l’époque.

Publicité

Gilbert Arenas

Kobe défend sur gilbert arenas
(crédit : Stephen Dunn)

Stats en carrière : 20.7 points, 3.9 rebonds, 5.3 passes, 1.6 interception 

Avant que son genou ne le lâche, qu’il sorte les armes, et que tout autour de lui tombe en ruine, Gilbert Arenas était une machine. Grand, costaud, rapide, il pouvait se défaire de n’importe quel défenseur, se rendre dans n’importe lequel de ses spots de prédilection, et scorer. Ce qui profiterait le plus à l’Agent 0 aujourd’hui, c’est cette stratégie de load management. Sans avoir à tourner à 40 minutes par match, Arenas serait frais physiquement, et mentalement. Avec un utilisation du ballon similaire, il serait l’égal de James Harden.

Publicité

Allen Iverson

(crédit : DR)

Stats en carrière : 26.7 points, 3.7 rebonds, 6.2 passes, 2.2 interceptions

Allen Iverson prenait énormément de tirs pour mettre ses 25 points par soir, et dans une ère régie par l’efficacité, il dénoterait. Mais une chose qu’il ne faut pas oublier, c’est qu’AI a passé la majorité de son prime dans des équipes sans grands shooteurs, ce qui entrainait forcément un spacing douteux. Dans un effectif bâti sur le modèle actuel, avec deux spécialistes du corner, un second créateur, et un intérieur véloce capable de jouer le pick-and-roll, Iverson serait tout bonnement injouable. Surtout, courage aux défenseurs obligés de switcher sur les écrans…

Publicité

Terrell Brandon

Stats en carrière : 13.8 points, 3 rebonds, 6.1 passes, 1.6 interception

Dans une ligue au tempo bien plus lent, Brandon était déjà un métronome sur pick-and-roll. Sur la saison 1996-1997, alors que ses Cavaliers évoluaient au rythme le plus faible de NBA, le meneur tournait à 19.5 points et 6.3 passes. En 2020, avec un rythme plus élevé, et dans une ligue où le pick-and-roll est roi, Terrell Brandon serait un joueur à la Chris Paul, capable de scorer 30 points quand le jeu l’exige, ou de faire 15 passes. Un joueur d’1m80, capable de sortir un match à 27 points, 10 rebonds, 15 passes en 2000, se régalerait aujourd’hui.

Publicité




Rod Strickland

Stats en carrière : 13.2 points, 3.7 rebonds, 7.3 passes, 1.5 interception

Rod Strickland n’a jamais été All-Star, malgré une sélection dans la All-NBA Second Team en en 1998… Cette anomalie serait sans doute réparée aujourd’hui. Grand dribbleur, ses handles à la Kyrie feraient de ce fantasque meneur l’un des favoris du public. Surtout, avec ses capacités de finition au dessus de la moyenne, les coachs actuels lui conseilleraient de développer son tir longue distance… Ce qui ferait oublier ses absences défensives.

Publicité

Mahmoud Abdul-Rauf

Stats en carrière : 14.6 points, 1.9 rebond, 3.5 passes

Abdul-Rauf n’a jamais été aussi consistant en NBA qu’il ne l’était en NCAA, où il tournait à 29 points de moyenne à LSU. Pourtant, dans un bon jour, il était toujours capable de détruire ses adversaires. 51 points face à John Stockton, 39 sur la tête de Jason Kidd, 32 sur Michael Jordan… Ce qui a mis un terme à sa carrière, ce n’est pas son jeu, mais ses opinions politiques. Après son refus de se lever pour l’hymne américain, symbole ensanglanté à ses yeux, le meneur a été suspendu sans paie par la NBA, puis transféré par les Nuggets. À la suite de cette affaire, il aurait perdu son amour pour le sport, et a sombré dans l’oubli. En 2020, non seulement ses cartons offensifs en feraient une attraction, mais sa prise de parole l’aurait placé au rang d’icône de la communauté afro-américaine.

Lire aussi : Les 3 « nouveaux Michael Jordan » qui n’ont jamais percé

Si le débat sur les joueurs actuels et l’impact qu’ils auraient eu dans les années 90′ fait rage, il y a fort à parier que des joueurs de l’époque détruiraient tout sur leur passage aujourd’hui.

All-Time NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA