NBA – Quand Tony Parker a failli définitivement perdre un œil… et sa carrière

0

Alors qu’il était en plein dans son prime, Tony Parker a failli voir sa carrière prendre fin prématurément après un incident rocambolesque. Retour sur le soir où tout aurait pu basculer.

Publicité

En 2012, les Spurs viennent de conclure une saison satisfaisante mais frustrante, éliminés par le Thunder lors des finales de conférence Ouest. Avant les Jeux Olympiques qui se profilent et le rassemblement du groupe France, Tony Parker profite d’un peu de repos du côté de Manhattan, dans le carré VIP d’une boîte de nuit branchée.

C’est alors que par malchance, une bagarre éclate ce soir-là entre Chris Brown et Drake, dont le passif autour de Rihanna est connu de tous. Les bouteilles volent, tant et si bien qu’un éclat atterrit directement dans l’œil de TP.

Dans les jours qui suivent, le meneur des Spurs se veut rassurant dans les colonnes de Yahoo Sports :

J’étais là avec quelques potes quand une bagarre s’est déclenchée. Ils ont commencé à jeter des bouteilles, et la cornée de mon œil a été touchée. Je ne peux rien faire pendant la semaine qui vient, mais j’ai été chanceux. La blessure ne m’empêchera pas de participer aux Jeux Olympiques.

Lire aussi | TP donne les 2 GOATs à ses yeux

Seulement voilà : après de plus amples examens, les Spurs réalisent que les dégâts sont plus importants que prévus, et que Tony Parker pourrait tout simplement perdre l’usage de son œil. Or, avec un seul œil valide, impossible de continuer à jouer en NBA. Sur son site, le meneur publie un autre communiqué, tout en traînant la boite de nuit en justice à hauteur de 20 millions de dollars :

Quand j’ai fait ma conférence de presse vendredi dernier, je ne pensais pas que c’était si sérieux. J’ai fait des tests supplémentaires vendredi après-midi, et ils ont trouvé un morceau de verre qui a pénétré 99% de mon œil. Je peux le dire maintenant : j’ai presque perdu mon œil. J’ai donc subi une opération dimanche sous anesthésie générale.

Publicité

Grâce à cette réactivité des Spurs et du personnel hospitalier, TP s’en est sorti sans trop de mal, devant juste arborer des lunettes de protection à la Kareem Abdul-Jabbar durant les JO de Londres.

La saison suivante, Parker signait une campagne fracassante en NBA, s’immisçant dans la course au MVP et frôlant le titre et le MVP des Finales qui en aurait découlé. Un an plus tard, c’est une des plus belles bagues de l’histoire que lui et ses Spurs glanaient après un récital face au Heat.

La carrière de Tony Parker aurait pu basculer et brutalement prendre fin un soir d’été 2012. Fort heureusement, TP a surmonté l’épreuve et a su en revenir plus fort que jamais.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.