NBA – 5 stars que Dennis Rodman a cadenassées… sur les 5 postes

(DR)

Considéré par certains comme le meilleur défenseur de l’histoire, Dennis Rodman a régulièrement été envoyé en mission sur les stars adverses, quel que soit leur poste. Voici donc une liste non exhaustive de 5 icônes, évoluant aux 5 différentes positions, qui ont vu leur influence réduite à néant par The Worm le temps d’une rencontre. Parfois plus.

Publicité

Meneur : Magic Johnson

Comment mieux débuter cette liste qu’avec l’un des joueurs considérés quasi-unanimement comme le meilleur à son poste dans l’histoire ? Magic Johnson présentait certes un profil atypique qui se rapprochait de celui d’un ailier/ailier fort, mais cela ne l’empêchait pas de terroriser n’importe quel autre joueur NBA. C’était donc sans compter sur Rodman, véritable pot de colle du meneur, notamment lors des Finales 1988.

Publicité

Arrière : Michael Jordan

Avant que les deux hommes ne s’associe aux Bulls en 1996, Rodman se présentait comme le cauchemar de Michael Jordan en tant que joueur de Detroit. Souvent opposé à la star des Bulls entre 1986 et 1993, The Menace se démenait à chaque confrontation comme un beau diable, et n’avait pas peur d’appliquer la manière forte en faisant appel aux Jordan Rules.

Publicité

Ailier : Larry Bird

Attaquant ultime des années 1980, et certainement l’un des meilleurs de l’histoire, Larry Bird ne comptait que peu de joueur capables de s’opposer efficacement à lui. Dans cette mince liste figurait néanmoins le nom de Dennis Rodman. L’intérieur des Pistons a contribué au déclin des Celtics à la fin de la décennie, en effectuant notamment un travail défensif prodigieux sur leur plus grande arme de destruction.

Publicité

Ailier fort : Karl Malone

Difficile de ne pas placer Karl Malone parmi les meilleurs talent offensifs all-time, lorsque l’on observe tout simplement ses chiffres et sa régularité au fil des ans dans ce domaine. Le deuxième meilleur scoreur de l’histoire est pourtant tombé sur un os avec Rodman, en particulier lors des Finales 1998. Cadenassé lors des Game 2 et 3, il a connu pareil mésaventure lors du match 4, alors que l’intérieur des Bulls sortait d’une excursion… agitée.

Publicité

Pivot : Shaquille O’Neal

Tout comme Karl Malone, Shaquille O’Neal pouvait espérer passer des soirées tranquilles avec Rodman sur le dos au vu de son avantage physique indéniable. Mais même lorsqu’il commençait à atteindre son prime dans les rangs des Lakers, le Big Diesel ne voyait pas le jour lorsqu’il retrouvait The Worm. La vidéo laisse imaginer le calvaire que ce dernier pouvait faire vivre à ses adversaires directs.

Lire aussi : Les 5 adversaires que Michael Jordan détestait le plus sur le terrain

Qu’importe le talent, la taille, le poids ou la dureté des stars adverses : lorsque Dennis Rodman se faisait un devoir de les anéantir défensivement, il n’échouait que très rarement dans sa tâche.

Les dernières actualités