NBA – Les 10 joueurs avec le plus de MVP, SR et Finales confondues (partie 1)

Shaquille O'Neal fait parti des joueurs les plus titrés MVP
NBA.com (DR)

Juste derrière le nombre de bagues, le nombre de titres de MVP est sans doute le critère le plus important pour juger et comparer les légendes NBA. Que ce soit sur la saison régulière ou en Finales, ce titre récompense l’excellence et la domination. La preuve avec ce classement des 10 joueurs les plus récompensés, qui sent bon le Hall of Fame. Place à la première partie (10 à 6).

Publicité

10. Moses Malone – 4 MVP

(crédit : DR)

MVP de la saison régulière : 1979, 1982, 1983

MVP des Finales : 1983

Moses Malone est sans doute l’une des légendes les plus sous-cotées de l’histoire. On ne parle que très rarement de lui, et pourtant, il est encore à ce jour le seul joueur a avoir été élu MVP 2 années de suite, dans deux franchises différentes. Après avoir été sacré en 1982 avec les Rockets, il débarque chez les Sixers et réalise un doublé phénoménal, MVP de la saison régulière, puis des Finales dans la foulée.

Publicité

9. Shaquille O’Neal – 4 MVP

Kobe Bryant Shaquille O'Neal titre NBA 2003
(crédit : LA Sports Media/DR)

MVP de la saison régulière : 2000

MVP des Finales : 2000, 2001, 2002

Comment un joueur aussi dominant que Shaquille O’Neal ne peut avoir que 1 titre de MVP de la saison régulière, lui qui tournait pourtant à 28.1 points, 11.9 rebonds, 3.0 passes, et 2.5 contres par match sur ses 10 premières années NBA… Heureusement, lors du 3-peat des Lakers pour démarrer le nouveau millénaire, il n’a laissé aucune place au doute en marchant sur ses adversaires, cumulant ainsi les récompenses tant méritées.

Publicité

8. Tim Duncan – 5 MVP

Kevin Garnett et Tim Duncan font tous deux partie des meilleurs postes 4 de l'histoire
(crédit : The Boston Globe/DR)

MVP de la saison régulière : 2002, 2003

MVP des Finales : 1999, 2003, 2005

Si Tim Duncan a fini sa carrière en tant que pivot vieillissant d’une équipe des Spurs menée par Tony Parker et Kawhi Leonard, au sommet de son art, il était tout simplement injouable. Entre 1999 et 2005, date de son premier et de son dernier titre de MVP des Finales, Timmy tournait à 22.8 points, 12.2 rebonds, 3.2 passes, et 2.5 contres par match ! Son apogée restera le doublé MVP de la saison et des Finales en 2003.

Publicité

7. Wilt Chamberlain – 5 MVP

Wilt Chamberlain après sa fameuse performance à 100 points
(crédit : DR)

MVP de la saison régulière : 1960, 1966, 1967, 1968

MVP des Finales : 1972

Ses stats parlent pour lui. Entre 1960 et 1968, ses plus grosses années de domination, Wilt Chamberlain c’était en moyenne à 36.0 points, 24.6 rebonds, et 4.5 passes par rencontre… Et heureusement pour les stars qui sont passées après lui, les contres n’étaient pas encore comptabilisés à l’époque ! Même s’il n’a remporté qu’un MVP des Finales sur ses 2 titres NBA, il reste l’un des joueurs les plus dominants de l’histoire.

Publicité

6. Bill Russell – 5 MVP

NBA - Pourquoi Bill Russell vient d'accepter sa bague du Hall of Fame... 44 ans après
(crédit : slamonline.com/DR)

MVP de la saison régulière : 1958, 1961, 1962, 1963, 1965

MVP des Finales : N’existait pas à l’époque.

13 saisons NBA, 11 titres, 5 trophées de MVP… Le seul point faible de son palmarès, c’est qu’à l’époque, le titre de MVP des Finales n’existait pas ! Imaginez simplement sa place dans l’histoire, si en plus de ses nombreuses victoires et ses nombreuses récompenses, il affichait aussi 6 ou 7 titres de MVP des Finales… Il serait bien plus haut dans les conversations pour le GOAT.

Voir la suite du classement (n°5 à 1)

Cette liste est réservée à l’élite de l’élite. Et une chose saute aux yeux en observant ce classement, pour avoir sa place parmi les plus grandes légendes, il faut dominer aussi bien en saison régulière, que dans les grands moments…

All-Time NBA 24/24

Les dernières actualités