Publicité

NBA – Le « Con Game », le match légendaire oublié de Michael Jordan

Xavier McDaniel en confrontation avec Michael Jordan lors d’un match opposant les New York Knicks aux Chicago Bulls
Capture d’écran : YouTube @Elgin22Baylor

Dans la longue liste des matchs légendaires joués par Michael Jordan, le « Con Game » est bien souvent oublié. Pourtant, au cours de cette rencontre si particulière face aux Knicks, His Airness a fait ce qu’il a toujours fait de mieux : fermer la bouche de ses critiques avec une performance XXL. Retour sur ce 21 janvier 1997.

Publicité

S’il y a bien une leçon à retenir des années 90′ en NBA, c’est la suivante : il ne faut jamais énerver Michael Jordan avant une rencontre. Car en cas de contrariété, His Airness lâchait les chevaux, et le résultat était bien souvent le même pour ses adversaires, à savoir une humiliation en règle.

Ça, les Knicks l’ont appris le 21 janvier 1997 lors d’un déplacement dans l’Illinois. À cause de commentaires piquants de leur coach Jeff Van Gundy à l’encontre du n°23, les joueurs New Yorkais ont subi les foudres de la légende locale, qui n’avait pas forcément besoin d’un surplus de motivation dans la quête de son 5ème titre…

Publicité

Dans une interview radio donnée quelques jours avant cet affrontement entre les deux places fortes de la conférence Est, Van Gundy avait déploré les méthodes douteuses de Michael Jordan pour amadouer ses adversaires. L’entraineur est même allé jusqu’à le qualifier « d’escroc », rapport aux « fausses amitiés » créées par MJ avec les autres joueurs dans le but de les attendrir, pour pouvoir mieux les détruire ensuite.

Le problème, c’est qu’on n’insulte pas His Airness en toute impunité. Un tel affront ne pouvait pas rester impuni… Alors forcément, une fois le match venu, MJ a sorti le grand jeu, et a inscrit plus de 50% des points de son équipe !

Lire aussi | A moitié mort, Jordan marque l’histoire lors du « Flu Game »

Publicité

Le résultat est sans appel : 51 points (à 18/30 au tir, dont un magnifique 5/8 à 3 points), 4 rebonds, 4 passes, 2 interceptions, le tout dans une petite victoire 88-87 ! Michael Jordan a tout simplement marqué 58% des points de son équipe ce soir là. Et puis il a éteint Allan Houston, limité à 1/13 pour démarrer la rencontre… Après le match, il a remis les choses dans l’ordre.

J’étais prêt à faire n’importe quoi pour gagner ce match. Je pense que les propos de Van Gundy avaient pour but de motiver ses joueurs… Certes, il a eu des mots durs envers mois, mais je ne pense pas m’être fait des amis sur le terrain ce soir.

Publicité




Je ne rentre jamais sur le terrain avec l’envie de me faire des amis. Mais quand je quitte le terrain, je n’emporte pas tous les souvenirs du match avec moi. Nous pratiquons un jeu, donc la guerre s’arrête au buzzer final. Si Van Gundy pense que j’abuse de mes amis, tant mieux pour lui.

Publicité

La meilleure réaction à cette histoire est sans doute celle du très pragmatique Phil Jackson… « C’était une erreur tactique pour Van Gundy de s’attaquer à Michael. Il a joué avec une envie de vengeance ». Le Zen Master ne pouvait pas avoir plus raison que ça.

Feed NBA 24/24