NBA – Le challenge suicidaire de Michael Jordan à un tennisman pro

0

S’il y a bien une leçon que les proches de Michael Jordan ont pu tirer de leurs rencontres avec lui, c’est qu’il ne laissait jamais passer une occasion de s’adonner à une compétition. Durant l’été 1993, l’icône des Bulls s’est même retrouvée à défier une référence du tennis professionnel… à son propre sport.

Publicité

// Breaking : La NBA a annoncé la date de reprise et les 4 formats possibles ! Plus d’infos ici

L’anecdote prend place au mois d’août 1993, alors que Michael Jordan et les Bulls viennent de remporter leur troisième titre consécutif. L’arrière ne sait pas encore qu’il s’apprête à s’éloigner des terrains quelques mois plus tard, et souhaite alors simplement profiter de son intersaison avec ses proches.

Parmi eux, Rod Higgins et Chris Mullin, les deux anciens joueurs et coéquipiers des Warriors. Après une traditionnelle partie de golf entre les trois amis, Jordan interroge ses compères au sujet de leur prochaine activité. La suite, c’est Mullin lui-même qui la raconte dans les colonnes de The Athletic.

Jordan débordait d’énergie. « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? » « Mec, on vient juste de jouer au golf, allons manger ou quelque chose comme ça. » Et je lui ai proposé : « Tu veux jouer au tennis ? Allons jouer au tennis. »

En moins de temps qu’il ne faut pour le dire, les trois hommes se retrouvent à la porte de Brad Gilbert, ancien grand joueur du circuit ATP. À sa grande surprise, ce dernier se met donc rapidement en tenue, et se dirige avec eux sur le court. Mullin poursuit :

Ce gars était un tennisman professionnel. Je me disais qu’on allait juste taper quelques balles. Mais Jordan voulait décompter le score et jouer un set. Genre, il fallait que ce soit une compétition.

Lire aussi | Le jour où Jordan, 38 ans, a récupéré la Mercedes d’un rookie insouciant

MJ s’est donc invité avec ses potes chez un joueur pro, qui naviguait à ce moment-là autour de la 30e place mondiale, et a bien évidemment parié de l’argent dans le cadre d’un match de tennis improvisé. Vous vous dites dès lors qu’il devait posséder des bases solides raquette en main, n’est-ce pas ? Laissez Brad Gilbert vous répondre.

Michael n’avait jamais vraiment joué au tennis. Mais comment pouvait-on le savoir ? On a fini par jouer un match de deux sets en double. On s’est bien amusé. Je pense qu’il était un peu agacé contre lui-même pour le fait de ne pas être très bon. Chris avait déjà touché à une raquette et était un peu meilleur que lui.

Gilbert a donc récupéré la « petite » somme mise en jeu, et Jordan s’est contenté de se reprocher le fait… de ne pas avoir battu une référence de la balle jaune de l’époque. Le tennisman n’a finalement recroisé la route de son adversaire d’un jour que quelques années plus tard, et ce dernier n’avait pas oublié cet épisode.

Après ça, je ne l’ai pas vu pendant cinq ou six ans. Il est venu une ou deux fois à l’US Open, et lorsqu’il a collaboré avec Roger Federer pour l’une de ses paires de chaussures. Je lui ai parlé de cette histoire. Et il s’en rappelait totalement. Il m’a simplement dit : « Mon tennis ne s’est pas amélioré. » Il était toujours agacé de ne pas s’être amélioré au tennis.

Compétiteur maladif, Michael Jordan a refusé de jouer au tennis avec Brad Gilbert sans que le score ne soit décompté. Un comble pour quelqu’un qui n’avait certainement jamais foulé les courts jusqu’alors.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.