Publicité

NBA – Comment l’irrespect de Dwyane Wade a changé les Finales 2011

Dwyane Wade revient sur le moment difficile de sa carrière
Deadspin (DR)

En 2011, le Heat du trio LeBron James – Dwyane Wade – Chris Bosh faisait office de grand favori pour le titre. Surtout qu’en face, personne n’attendait grand chose de vieillissants Mavericks. Mais l’arrogance de Miami, et plus particulièrement de Flash, aura eu un effet dévastateur. En effet, c’est une provocation du n°3 qui a changé la donne.

Publicité

Pour comprendre l’importance des Finales 2011 dans l’histoire récente de la NBA, il faut se replonger dans le contexte de l’époque. Un an auparavant, le Heat constitue peut-être le meilleur Big 3 de l’histoire en signant LeBron James et Chris Bosh pour venir épauler Dwyane Wade, et ce trio monstrueux promet d’ailleurs pas moins de 8 titres aux fans floridiens.

Après une saison régulière à 58 victoires, Miami se retrouve en Finales après avoir éliminé consécutivement les Sixers, les Celtics, et des Bulls premiers de la conférence Est, en ne perdant que 3 matchs… Au vu de cette dynamique, difficile d’imaginer les « Tres Amigos » finir sans enfiler une bague.

Publicité

Surtout qu’en face, l’équipe que se présentait était certes talentueuse, mais surtout très vieillissante. En effet, les Mavericks démarraient les matchs avec Dirk Nowitzki et ses 32 ans, et surtout Jason Kidd et ses 37 printemps ! Dans ce combat opposant la fougue et le talent brut à l’expérience, personne ne donnait cher de la peau de Dallas.

Sauf que rien ne s’est passé comme prévu pour le Heat. Lors du match 2, alors que son équipe menait de 15 points avec 7 minutes à jouer, Dwyane Wade sort une provocation assez irrespectueuse qui a mis Jason Terry en rogne. Résultat, le Heat s’est incliné 95-93. Le Jet se souvient pour le Dallas Morning News de ce que le geste de Flash a réveillé en lui.

Lire aussi | La moquerie de Dwyane Wade et LeBron James qui a révolté Dirk Nowitzki en 2011

Publicité


Après avoir marqué, Dwyane Wade me passe devant au moment où le temps mort est appelé. Il garde la main en l’air comme s’il venait juste de tirer ou quoi. Ce n’est pas un shooteur, pourquoi il lève la main déjà ? Il n’a jamais laissé sa main en l’air après un tir. En le regardant, j’ai senti la rage monter en moi.

Publicité




En regardant le chrono, j’ai vu qu’il restait 6 minutes, et je me suis dit que rien n’était terminé. Eux célébraient comme s’ils étaient déjà champions. J’ai regardé Darrell Armstrong, et je lui ai dit que personne n’aimait les gens pas humble. Au final, on est revenu, on leur a botté les fesses, et la série a changé de physionomie.

Après cette rencontre, Miami ne gagnera qu’un seul match dans ces Finales, et s’inclinera finalement 4-2. Comme quoi, il faut toujours respecter ses ainés. L’insolence du Heat aura été fatale aux hommes d’Erik Spoealstra.

Publicité

Les Finales 2011 resteront dans l’histoire à tout jamais. Et plus le temps passe, plus on se dit que le Heat ne peut s’en prendre qu’à l’attitude de son trio pour cette défaite…

En direct : toute l'actu NBA