Publicité

NBA – Comment Metta World Peace a littéralement brisé une côte à Michael Jordan

Ron Artest à la lutte avec Michael Jordan
The Athletic (DR)

Quand Michael Jordan était encore sur les parquets, il avait 2 types d’adversaires : ceux qui avaient peur de lui, et ceux qui étaient ultra agressifs pour combler l’écart de talent. Metta World Peace faisait partie de la seconde catégorie, ce qui a résulté en une côte cassée pour His Airness.

Publicité

Michael Jordan était un joueur si supérieur et si dominant que l’un des seuls moyens trouvés par ses adversaires pour le limiter était de lui mettre des coups… Les Bad Boys de Detroit en ont fait une spécialité et ont même donné un nom à cette méthode aux frontières de la barbarie : les Jordan Rules.

Publicité

Les Pistons n’étaient pas les seuls à faire ça, loin de là. D’autres équipes employaient par exemple des méthodes bien plus lâches comme les griffures pour empêcher MJ de briller. Mais attention, tous les coups n’étaient pas le fruit du vice, certains étaient simplement le fruit de la nervosité et de la maladresse.

C’est par exemple ce qui est arrivé à Metta World Peace à l’été 2001, lors d’un petit match d’entrainement avec His Airness. Voulant absolument répondre à l’intensité légendaire de Michael Jordan, qui préparait alors son comeback aux Wizards, le jeune Ron Artest est allé un peu trop loin : il a cassé une côte à son adversaire du jour !

Publicité

C’était une erreur… En fait non, je ne vais même pas dire que c’était une erreur, c’était simplement un match de basket très intense voire agressif. Il faut se souvenir à quel point Michael était fort, et à quel point son esprit de compétition était développé.

Lire aussi | Le joueur que Michael Jordan a humilié à 51 ans

Alors quand nous étions à la bataille sous le panier cet été là, on se tenait et j’essayais toujours de bouger son bras de mon chemin… Sauf qu’un jour je l’ai malencontreusement frappé avec mon coude. Évidemment je ne voulais pas viser les côtes. Mais c’est vrai que j’étais très agressif quand je devais me frotter à lui.

Publicité




Contrairement à ce que laisse penser son témoignage, Metta World Peace n’aurait même pas fait faute sur l’action. Toujours au micro de Scoop B Radio, le champion 2011 avec les Lakers est revenu sur ce qui s’est passé après ce coup de coude.

Je me souviens de l’action comme si c’était hier, j’ai réussi à provoquer une faute offensive sur Michael. J’ai tapé les côtes mais aussi le ballon, et je ne sais pas vraiment comment j’ai obtenu la faute offensive. Il avait toujours des arbitres officiels avec lui et c’était une bonne chose.

Publicité

Cette action était une très belle séquence défensive… Mais malheureusement je lui ai touché les côtes et j’ai été vraiment très triste pendant quelques jours après ça. Ce n’est pas le genre de chose que j’aimais faire.

C’est surtout le genre de chose qui peut coûter très cher à un jeune joueur. Michael Jordan aurait totalement pu faire de Ron Artest sa victime favorite après l’incident, mais il est resté sage sur ce coup et a passé plusieurs semaines au repos le temps de guérir. Quelques mois plus tard, il revenait à la compétition.

Michael Jordan NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA