NBA – Les 5 meilleures affaires à saisir lors de la prochaine free agency

Allonzo Trier ballon en main face à Evan Fournier lors d’un match opposant les New York Knicks au Orlando Magic
AP Photo/Frank Franklin II

La free agency 2020 ne s‘annonce pas forcément des plus mémorables au vu de ses noms, mais pourrait réserver quelques bonnes surprises aux équipes qui y feront leur marché. Voici donc 5 profils qui se démarquent de par leur futur rapport qualité-prix.

Publicité

D.J. Augustin

(crédit : DR)

À 32 ans, D.J. Augustin sort certainement de l’une de ses pires saisons statistiques depuis des années. Il suffit cependant de se pencher sur son exercice 2018-19, où il présentait des moyennes de 11.7 points (47% au tir, 42.1% à 3pts) et 5.3 passes, pour comprendre l’impact qu’il pourrait avoir sur une franchise en tant que meneur backup expérimenté à faible coût.

Publicité

Rondae Hollis-Jefferson

(crédit : Nathaniel S. Butler)

Hollis-Jefferson ne possède pas le nom le plus sexy de la NBA, mais plutôt des talents de défenseur très difficile à trouver ailleurs dans la ligue. Versatile, l’ailier de 25 ans dispute la saison en court sous un contrat de 2.5 millions de dollars chez les Raptors. Compte tenu de son rôle restreint au Canada, il pourrait ne pas revoir ses émoluments à la hausse à l’avenir.

Publicité

E’Twaun Moore

(crédit : Shanna Lockwood)

Si votre franchise cherche un shooteur, vous feriez bien de lui glisser le nom de E’Twaun Moore. Le profil de l’arrière n’apparait peut-être pas aussi tentant que celui d’un Davis Bertans ou Joe Harris, mais son faible salaire et sa régularité dans le tir de loin ont de quoi convaincre. Il a ainsi conclu ses 5 dernières saisons au-dessus de la barre des 37% à 3 pts, dont 3 d’entre elles à plus de 42% !

Publicité

Nerlens Noel

Yahoo! Sports (DR)

On pensait la carrière NBA de Nerlens Noel en grand danger à la suite de son passage peu étincelant aux Mavericks. Mais contre toute attente, le pivot de 26 ans s’est relancé sous les couleurs du Thunder, et brille tout particulièrement cette saison en sortie de banc. Excellent défenseur et joueur de devoir, le 6e pick de la draft 2013 coche de nombreuses cases.

Publicité

Allonzo Trier

(crédit : The Athletic/DR)

Rookie surprise des Knicks l’année dernière, Allonzo Trier n’a pas su répondre aux attentes lors de sa saison sophomore. Régulièrement absent de la rotation de son équipe, l’arrière scoreur présente malgré tout des qualités qui pourraient convenir à un banc de la ligue. S’il souhaite s’inscrire sur le long terme dans le projet d’une franchise, il devra cependant étoffer sa panoplie de joueur.

Lire aussi : Les meilleurs free agents disponibles pour la fin de saison

Malgré leurs noms pas forcément attractifs à première vue, ces 5 joueurs présentent des qualités qui auront de quoi séduire des GM compte tenu des salaires abordables qui les accompagnent.

Contrats Free agents NBA 24/24

Les dernières actualités