NBA – De qui parlait Paul George avec « le meilleur poste 4 de la ligue » ?

0

Il y a bientôt 3 ans, Paul George quittait sa première franchise des Pacers sur fond de mésentente avec ses dirigeants. Celle-ci aurait en réalité été provoqué par leur refus d’attirer « le meilleur ailier fort de la ligue » pour faire équipe avec leur star.

Publicité

7 saisons, et puis s’en est allé. L’histoire de Paul George aux Pacers s’est longtemps rapprochée du conte de fée, avec une star qui représentait parfaitement l’identité de sa franchise de toujours. Étoile montante de la ligue, puis revenant suite à une grave blessure, l’ailier semblait encore destiné à s’inscrire sur le long terme dans le projet d’Indiana en 2017.

Pourtant, leur séparation a été aussi brutale que leur relation semblait solide. Cette année-là, à quelques mois de son arrivée sur le marché des agents libres, PG13 entre en conflit avec son front office, qui n’a dès lors d’autres choix que de le trader pour profiter de la faible valeur marchande qui lui reste.

Les détails de cette embrouille sont longtemps restés flous, et ont valu au sextuple All-Stars des huées à chacune de ses visites dans la Bankers Life Fieldhouse depuis. Le soucis ne serait cependant pas d’ordre financier, comme c’est souvent le cas dans ce genre de cas de figure, mais résiderait plutôt dans les ambitions de la franchise.

Dernier invité du Knuckleheads Podcast, Paul George est revenu sur son départ d’Indianapolis, et a enfin livré de plus amples détails sur ses raisons. D’après sa version, c’est l’impossibilité de ses dirigeants d’attirer une superstar au poste 4, qui souhaitait pourtant rejoindre les Pacers, qui a provoqué ce mouvement.

À l’époque, j’avais le meilleur ailier fort de la ligue qui me disait qu’il voulait venir à Indy et faire équipe avec moi. Ils étaient là : « Nous sommes un petit marché. On ne peut pas faire ça. On est un petit marché et on ne peut pas se le permettre. » J’étais là : « Le meilleur ailier fort veut venir jouer ici ! Vous ne pouvez pas faire en sorte que ça se fasse ? » Ils ne voulaient pas le faire.

Lire aussi | Le gros regret de Derrick Rose en carrière

Puisque PG a préféré taire le nom du fameux joueur en question, Alex Kennedy de HoopsHype a souhaité en savoir plus. Il rapporte ainsi que ce dernier ne serait autre qu’Anthony Davis, qui possédait déjà un tel statut en 2017. S’il s’agissait bien du Unibrow, on peut facilement comprendre la frustration de George, qu’il élabore un peu plus.

Publicité

Donc à ce moment-là, j’étais énervé parce que c’était genre : « Qu’est-ce que je fais là ? » Vous voyez ce que je veux dire ? Ils ne veulent pas gagner. J’ai le meilleur ailier fort qui me dit qu’il veut venir jouer ici. Tout le monde ne choisit pas Indy comme destination pour jouer, mais ce gars était partant ! Et ils n’ont pas voulu le faire.

N’allez pas croire pour autant que les dirigeants des Pacers n’étaient pas emballés à l’idée d’une association entre Paul George et Anthony Davis. L’intérieur venait alors de signer une extension de 5 ans et 145 millions de dollars avec les Pelicans. La franchise de la Nouvelle-Orléans, elle, centrait son avenir sur sa star de 24 ans.

Avec un peu de contexte, on comprend donc la difficulté qu’aurait eu Indiana pour monter un échange avec les Pels. L’effectif des Pacers était qui plus est loin de regorger d’assets de qualité, capables de bouleverser les plans de New Orleans. Finalement, ils n’ont pas seulement dû faire une croix sur Davis, mais également sur George.

Fans des Pacers, séchez ces larmes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.